Le designer nous explique comment développer un chef-d'œuvre tel que ce modèle unique.

Dessiner une Bugatti peut être considéré comme l'une des plus belles œuvres du monde. Achim Anscheidt le sait et ne le cache pas, car "aujourd'hui encore je me pince pour voir si tout cela est réel". Mais être à la tête du style d'une marque aussi prestigieuse et exigeante a ses revers : avoir affaire à des designers, par exemple, qui ne peuvent rien laisser au hasard. C'est particulièrement vrai quand on travaille sur une hypercar capable de filer à 400 km/h avec son moteur à quatre turbos.

Privilège exclusif, nous avons pu rencontrer Achim Anscheidt pour une interview dans les allées du Salon de Genève 2019, où la marque française (qui appartient au groupe Volkswagen) a dévoilé une voiture unique, sur-mesure, basée sur la Chiron et qui fait référence à un modèle mythique : son nom La Voiture Noire, cette hypercar le doit à la légendaire Bugatti Type 57 SC Atlantic de 1936. Elle a été commissionnée par Ferdinand Piëch, le grand dirigeant du groupe allemand jusqu'en 2015.

Bugatti La Voiture Noire, intervista al designer

Quels sont les enjeux d'un projet aussi ambitieux ?

La plus grande difficulté pour un designer n'est pas d'imaginer la voiture ou de trouver l'inspiration. Tout tourne autour de l'équilibre à trouver avec les ingénieurs notamment, parce que la Chiron est une voiture tellement complexe que nous, designers, ne pouvons pas simplement la dessiner : si nous faisons cela, les concepteurs diront "non, non et encore non", que "les températures augmenteraient trop", ou que "le moteur perdrait de son efficacité"... C'est sur cette base qu'un designer doit travailler.

"Tout tourne autour de l'équilibre.

La voiture exposée est-elle finie, ou n'est-elle pas encore terminée ?

Le résultat est très proche du final, mais La Voiture Noire qui est à Genève est un show car. Et du show car jusqu'au client, il peut y avoir de légères modifications. Mais on en restera très proche.

Bugatti La Voiture Noire, intervista al designer

Existe-t-il un détail unique en terme de style développé pour des raisons techniques ?

La partie la plus compliquée à prendre en compte était le refroidissement du moteur. Pour aller dans le sens des exigences des ingénieurs, nous avons ajouté une structure perforée à l'arrière, mais ce n'était pas suffisant. Puis nous avons rehaussé le feu arrière.

"Il y a plus d'air qui s'échappe de l'arrière que sur la Chiron, ce qui permet au W16 de ne pas surchauffer même lorsque la Voiture Noire est au-dessus de 300 km/h."

Quelle est la raison d'être du nom La Voiture Noire ?

Bugatti a construit quatre Type 57 SC Atlantic de 1936 à 1938, mais il n'en reste plus que trois. En fait, il n'en reste même plus que deux d'origine, l'une ayant été reconstruite. Et le modèle manquant a été perdu lors du transport organisé pour sauver tout le matériel de l'usine de Molsheim lors de l'occupation allemande au début de la Seconde Guerre Mondiale. Le quatrième Atlantic était la voiture personnelle de Jean Bugatti, mais elle a disparu à ce moment là.

Bugatti La Voiture Noire, intervista al designer

Quand l'idée d'une voiture unique a-t-elle germé ?

Nous avons eu l'idée de travailler sur l'histoire de l'Atlantic disparue il y a longtemps, mais jusqu'à peu, ce n'était pas possible. L'opportunité est venue d'un changement de stratégie qui nous amène à fabriquer des voitures encore plus exclusives : nous passons de 500 exemplaires pour la Chiron, à 40 pour la Divo, et à une seule La Voiture Noire. Avec ces modèles, nous nous rapprochons de l'idée de haute couture que les clients attendent de Bugatti.

En quoi La Voiture Noire change-t-elle de Divo ?

Elles ne pourraient pas être plus différentes, parce qu'à notre avis, elles sont à l'opposé l'une de l'autre. Avec la Divo, nous voulions mettre l'accent sur la vitesse dans les virages et la conduite sur piste, tandis que La Voiture Noire est une GT pour voyager des Alpes vers la Toscane, ou vers Rome, avec style et élégance, dans la voiture la plus exclusive du monde et avec peu de bagages. Tout est question de Grand Tourisme. Ce qui vient normalement avec une certaine idée de l'élégance aussi.

"C'est une voiture plus posée que la Divo, mais avec les performances, le charme et l'élégance typiques de notre marque.

Galerie: Bugatti au salon de Genève 2019

'

Galerie: Bugatti La Voiture Noir, interview du designer