Le Master est assez méconnaissable.

Renault vient de considérablement moderniser son offre d'utilitaires. Le constructeur au Losange présente simultanément les versions restylées des Master et Trafic, ainsi qu'une mise à jour de son pick-up Alaskan. En prime, il dévoile en même temps un concept préfigurant la nouvelle génération de Kangoo.

Commençons par le plus corpulent de la fratrie, le Master. Le restylage apporte une face avant totalement remodelée, dans laquelle s'intègrent de nouveaux phares avec signature en forme de C et une nouvelle calandre. Renault a également redessiné la planche de bord en tâchant de la rendre à la fois plus pratique (nombreux rangements dont une station d'accueil pour tablette), plus moderne (combiné numérique de 5 pouces, chargeur à induction) et plus élégante (inserts chromés à divers endroits). La liste des aides à la conduite s'allonge, avec l'intégration d'un assistant de surveillance de la vision arrière (Rear View Assist), d'une assistance de stabilisation en cas de vent latéral (Side Wind Assist), d'une aide au stationnement avant et d'un avertisseur d'angle mort. La zone de chargement reçoit un éclairage à LED plus performant et des poignées d'aides à la montée et à la descente plus ergonomiques. Enfin, côté moteur, la mécanique 2,3 litres dCi a été revue afin de répondre aux exigences de la norme Euro 6d-Temp. Elle délivre désormais jusqu'à 180 ch et 400 Nm de couple, et peut sur certaines versions être associée à une boîte robotisée. Le modèle électrique conserve son moteur de 76 ch et ses batteries de 33 kWh.

Sur le Trafic, le restylage a aussi été l'occasion de revoir la partie avant (calandre plus affirmée, phares LED avec signature en C) et de modifier la planche de bord (finition améliorée). La zone de chargement gagne un éclairage à LED et des revêtements plus faciles à nettoyer. Une nouvelle clé est également censée faciliter la vie au quotidien. Le 1,6 litre dCi jadis proposé est remplacé par un 2,0 litres dCi offrant de 120 à 170 ch et jusqu'à 380 Nm de couple. Certaines versions peuvent maintenant être équipées de la boîte EDC6.

Les évolutions sur l'Alaskan sont plus modestes. Le style ne change pas et les motorisations de 160 et 190 ch sont reconduites. La seconde gagne un peu de couple (+22 Nm). Renault a également amélioré les suspensions arrière et la charge utile (1,1 tonne désormais), ajouté un système anti-louvoiement et installé des freins à disque à l'arrière. Enfin, le freinage automatique d'urgence est maintenant disponible dès le premier niveau de finition.

Terminons avec le Kangoo Z.E. Concept qui, comme nous l'avons dit en préambule, annonce les grandes lignes de la prochaine génération de Kangoo. L'appellation Z.E. confirme en outre qu'une version électrique figurera toujours au catalogue. Le véhicule se caractérise par des flancs lisses et une signature lumineuse soignée, qui reprend à l'avant le C cher à Renault. La ceinture lumineuse habillant la partie tôlée et s'intégrant dans les poignées de portes affleurantes fait son petit effet, mais ne sera certainement pas conservée sur le modèle définitif. Les rétroviseurs caméras devraient aussi passer à la trappe. Le nouveau Kangoo sera introduit sur le marché l'année prochaine, d'abord en version utilitaire.