Quand ça veut pas…

Le redoutable circuit de la Nordschleife accueillait le week-end dernier la course des 24 Heures du Nürburgring, une épreuve toujours très populaire qui accueille tous les ans un plateau extrêmement fourni, avec plus de 200 équipages au départ.

La Nordschleife et ses 25 km ne pardonne rien à ses pilotes, et la moindre erreur se paie cash, avec parfois des accidents extrêmement spectaculaires et violents. Pourtant, ici, Rudi Adams, a fait parler de lui après un accident à… très basse vitesse au volant de sa BMW.

Pour cause, Adams, authentique pilote amateur allemand, a eu la mauvaise surprise de voir le capot de sa BMW M4 se relever brutalement pour se rabattre sur son pare-brise et lui cacher totalement la vue. Voulant rejoindre son stand au ralenti, Adams a fait ce qu'il a pu pour rester sur la piste, zigzaguant d'un vibreur à l'autre, et le plus dur semblait être fait lorsqu'il s'est engagé dans la voie des stands.

Mais, privé de toute visibilité, Adams heurtait le bout du muret des stands à vitesse réduite, ce qui stoppait net la BMW, mais avait le mérite de remettre le capot en place, la mauvaise fortune de son pilote allant même jusqu'à coincer la voiture dans le rail, l'empêchant de s'en extraire. Un incident qui provoquait l'hilarité générale, et ce même au sein de son équipe du Leutheuser Racing

Par la suite, les mécaniciens de la structure allemande remettaient la voiture en état, l'équipage de la #73 ralliant après cela l'arrivée sans encombre, à l'issue d'une course plus tranquille par la suite.

Cette année, la victoire au général est revenue à l'Audi R8 LMS GT3 du Phoenix Racing emmenée par l'équipage Pierre Kaffer, Frank Stippler, Frederic Vervisch et Dries Vanthoor.