Une manière de protéger la voiture la plus chère du monde !

La Ferrari 250 GTO est l'une des voitures les plus connues au monde. Pour ne pas dire LA voiture la plus connue, pas tant pour ses lignes incroyables ni même son palmarès en compétition que pour les prix stratosphériques atteints par certains de ses exemplaires aux enchères ces dernières années. Pour rappel, en août dernier, une Ferrari 250 GTO de 1962 avait été adjugée 41 millions d'euros.

Galerie: Ferrari 250 GTO Finali Mondiali 2016

Toujours est-il que cette voiture particulièrement rare suscite des envies, notamment de contrefaçons ou simplement d'imitations et autres reproductions. Alors pour protéger les 36 exemplaires qui ont été produits, Ferrari a décidé de faire appel au tribunal de Bologne. La firme de Maranello a en effet pris les devants face à la volonté d'une entreprise du nord de Modène de produire des répliques de la 250 GTO. Le but était donc de protéger la propriété intellectuelle et esthétique de sa voiture. Et le tribunal a donné raison à Ferrari.

Selon la justice italienne, "la personnalisation des lignes de la voiture et ses éléments esthétiques ont rendu la 250 GTO unique, véritable icône de l'automobile." De plus, les mérites artistiques de l'auto ont été reconnus, notamment à travers tous les prix qu'elle a obtenus à travers le monde. Le verdict est sans appel : "La production, la commercialisation et la promotion du modèle appartiennent exclusivement à Ferrari". 

Voilà donc la Ferrari 250 GTO désormais protégée comme une "œuvre d'art totalement originale".