Bonne nouvelle, Audi Sport a réussi à adapter son moteur aux normes antipollution. Ce moteur restera en vie pendant un bon petit bout de temps.

Les normes sont de plus en plus difficiles à respecter pour les constructeurs qui doivent massivement réduire la cylindrée de leurs moteurs et/ou de les équiper de filtre à particules. On craignait qu'Audi Sport ne puisse reconduire son moteur de cinq cylindres en ligne, le fameux 2,5 TFSI que l'on retrouve actuellement dans les Audi RS 3 et TT RS. Eh bien, que cela vous rassure, Audi Sport a trouvé le moyen de conserver ce moteur pour les prochaines années, et c'est le patron de la marque, Oliver Hoffmann, qui le confirme lors d'une interview accordée à WhichCar.

Essai Audi RS3
Essai Audi RS3

Pour ce faire, Audi Sport a probablement dû recourir à plusieurs moyens, comme la micro-hybridation, la désactivation des cylindres, etc. Nous le saurons ultérieurement. Avec cette déclaration, Audi Sport indique donc que ses futurs modèles resteront cantonnés à ce moteur. Les prochaines Audi RS 3 Sportback et Berline n'ont donc rien à craindre, leur mécanique sera maintenue.

L'actuelle norme Euro 6 fixe des seuils bien précis. Par exemple, un moteur essence ne doit pas émettre plus de 1000 mg de monoxyde de carbone (CO) par kilomètre. Sa valeur en oxyde d'azote ne doit pas être supérieure à 60 mg/kg. Avec la norme Euro 6d-Temp, des tests grandeur nature sont réalisés en dehors des laboratoires pour s'assurer qu'il n'y a pas de décalage aberrant avec la réalité. 

Toujours est-il qu'Audi Sport semble avoir trouvé la parade pour maintenir son bloc, et qu'il travaille depuis quelques mois pour anticiper la norme Euro 7 qui devrait entrer en vigueur en 2023.

Source : Whichcar

'

Galerie: Audi RS 3 Sportback 2017