Aston Martin a annoncé revoir sa croissance à la baisse, ce qui a provoqué un effondrement de l'action de plus de 20 %.

Après une longue traversée du désert de 2010 à 2016 et un plan produit en berne, Aston Martin s'est remis dans le droit chemin depuis trois ans désormais et l'arrivée de la DB11. La DB11 était annonciatrice d'un nouveau plan produit ambitieux avec la Vantage, la DBS Superleggera et prochainement le SUV DBX. Sans compter les futurs modèles électriques qui viendront bientôt orner le catalogue. Oui mais voilà, depuis octobre dernier Aston Martin est aussi en Bourse, mais l'entreprise n'avance pas si bien que ça, jusqu'à même atteindre sa plus faible valorisation à la mi-mai 2019. Depuis le milieu de la semaine, la chute du titre de la marque sur le marché londonien a une nouvelle fois littéralement plongé à cause d'une annonce peu réjouissante.

Dans un communiqué, Aston Matin précise revoir son objectif pour 2019 avec des ventes moins élevées qu'espéré. En effet, au lieu de 7100 à 7300 ventes prévues jusqu'à présent pour l'année 2019, Aston Martin prévoit désormais de ne vendre que de 6300 à 6500 voitures. "Nos ventes sont pénalisées par l'incertitude macroéconomique et la faiblesse qui perdure sur les marchés britannique et européen", précise Andy Palmer, le PDG de la marque. Cette annonce a entraîné une chute de 26 % de son titre à la Bourse de Londres, faisant ainsi reculer la capitalisation de l'entreprise sous la barre des 1,8 milliard de livre. À titre de comparaison, c'est deux fois inférieur à la capitalisation initiale lors de l'intronisation d'Aston Martin sur les marchés. Pour rappel, avant la cotation, la firme de Gaydon avait un objectif de plus de cinq milliards de livres.

Cela dit, le groupe parvient à croître, mais juste pas forcément au rythme souhaité par la direction précise un analyste de Markets.com cité par l'AFP. Il faut dire que le contexte n'aide pas forcément aussi, notamment avec la sortie prochaine de la Grande-Bretagne de l'Union européenne prévue pour la fin du mois d'octobre. En prévision des perturbations engendrées par le Brexit, Aston Martin a annoncé également avoir mis de côté 30 millions de livres et s'attend à un contexte difficile jusqu'à la fin de l'année 2019.

Concernant les ventes en tant que telles, Aston Martin a vendu 1381 véhicules au deuxième trimestre 2019, soit une hausse de 7 % sur un an. Merci au marché américain avec une augmentation colossale de 83 % par rapport à la même période l'an passé. Du côté du Royaume-Uni, Aston Martin a enregistré une chute de 22 % et même jusqu'à 28 % pour la zone Europe-Afrique-Moyen-Orient. En France, à titre informatif, même si le marché est confidentiel, Aston Martin a enregistré 43 ventes au premier semestre 2019, soit une augmentation de 13,2 % par rapport à l'an passé. La DB11 est la plus plébiscitée avec 16 ventes, contre 11 pour la nouvelle Vantage et 9 pour la DBS Superleggera. D'une manière générale, les ventes globales sont tout de même en hausses et tout devrait s'accélérer d'ici l'année prochaine avec les débuts de l'Aston Martin DBX.

Découvrez notre essai vidéo de l'Aston Martin Vantage

'

Galerie: Aston Martin Vantage AMR