Mettre un moteur F1 dans une voiture de route n'est pas chose facile.

Souvenez-vous de la Mercedes-AMG One. Elle a été dévoilée il y a près de deux ans, mais nous n'avons pas encore vu un seul modèle de série émerger d'Affalterbach. Le site Auto Motor Sport suggère que l'hypercar n'arrivera pas avant deux ans, autant dire une éternité...

Visiblement, Mercedes-AMG éprouve des difficultés à adapter le moteur F1 à sa voiture, qui pour rappel, sera autorisée à rouler sur route ouverte. C'est une énorme surprise pour tout le monde, mais si l'on fait abstraction du sarcasme, les ingénieurs d'AMG ont apparemment eux aussi été quelque peu surpris. Selon une source interne, ils ont tout simplement "sous-estimé la tâche".

Galerie: Mercedes-AMG ONE

Pour leur défense, les nouvelles réglementations en matière de tests et d'émissions ont rendu les choses plus difficiles. Le nouveau protocole d'homologation WLTP a poussé certains constructeurs à réduire la puissance de leurs moteurs, ou même, d'abandonner certains modèles. Mercedes-AMG n'a pas ce luxe de pouvoir abandonner son modèle, car il a promis aux acheteurs une voiture avec un moteur de F1 d'au moins 1000 ch. Au total, 275 exemplaires seront construits et tous seront vendus à plus de deux millions d'euros.

Outre les émissions, le moteur F1 implique quelques contraintes. Pour faire simple, les voitures de Formule 1 n'ont pas de bouton de démarrage - ils sont gérés par un démarreur externe. De plus, pour que le moteur puisse prendre vie, l'huile doit être préalablement chauffée. Et puis, il y a la question de la longévité de ce petit moteur (1,6 litre de cylindrée) qui tourne très vite. Certes, les 275 unités de la Mercedes-AMG One ne seront pas utilisées quotidiennement, mais leur fiabilité est certainement un facteur important.

'