Qui a dit que la Supra n'était pas une vraie Toyota ?

Les rappels font partie de la vie courante dans l’industrie automobile. Au début du mois de septembre, la NHTSA, l'agence fédérale américaine des Etats-Unis chargée de la sécurité routière, a formulé un rappel visant la Supra. Il ne concerne que sept véhicules, dont quatre d'entre-eux ont déjà été pris en charge. Il reste donc trois Supra dans la nature qui doivent impérativement être vérifiées. Selon la NHTSA, la boucle de la ceinture de sécurité du conducteur pourrait être mal soudée. Cela pourrait être très dangereux, car la ceinture risque de se détacher à tout moment. 

Ironie de l'histoire, ce n'est pas Toyota qui a prévenu les autorités compétentes et qui va suivre ce rappel, mais bien BMW ! En effet, la Supra est badgée Toyota. Normalement, c'est à Toyota de procéder au rappel et à la vérification de ses voitures. Sauf que la Toyota Supra est, comme vous le savez, une sportive développée en collaboration avec BMW. Il se trouve que la Supra a beaucoup de pièces d'origine BMW, même la boucle de ceinture de sécurité...

'

 

Dans un message envoyé à Motor1, un représentant de Toyota nous a indiqué la chose suivante : "BMW construit la Supra dans son usine de Magna Steyr, Graz, en Autriche ; c'est pour cette raison que c'est BMW qui a déposé le dossier de rappel auprès de la NHTSA".

Ce rappel montre à quel point la Toyota Supra est en fait plutôt une BMW qu'une Toyota. Même si le constructeur japonais dit que ses ingénieurs ont beaucoup travaillé sur la sportive afin que son caractère soit très 'Supra', il n'empêche que sa mécanique ainsi que tous les éléments constituants la voiture soient d'origine BMW. À vrai dire, même le moteur de six cylindres vient de BMW, tout comme la boîte de vitesses ZF, etc.

Source: NHTSA

Galerie: Toyota Supra