L'actuelle génération étant en fin de vie, Nissan ne compte pas ne pas la remplacer mais bien lui offrir une remplaçante... électrique !

La Nissan 370Z n'est plus vraiment de la première jeunesse. En effet, après dix ans de carrière, la sportive japonaise, qui tirait parti d'un prix d'accès assez bas par rapport à ses concurrentes, souffre désormais d'un gros retard technologique et surtout d'une motorisation ancestrale qui ne lui confère plus les mêmes performances que ses concurrentes, toutes plus récentes. La Nissan 370Z actuelle, c'est un V6 3,7 litres atmosphérique développant 328 chevaux, voire même 344 en version Nismo, avec une puissance que l'on va chercher haut, très haut dans les tours même puisqu'elle, est disponible dès 7000 tr/min. Les puristes apprécieront, les écolos un peu moins, le législateur ne s'y trompe d'ailleurs pas puisque qu'en raison de rejets de CO2 de 284 g/km, la voiture se retrouve affublée, en France, d'un malus écologique de 10'500 euros en 2019 et 12'500 euros d'ici 2020.

Virage à 360° ?

La prochaine génération de Z pourrait changer radicalement, c'est à dire passer de quasiment 300 g/km de CO2 à zéro tout simplement. Comment ? Tout simplement en passant la voiture à l'électrique, comme l'évoque Alfonso Albaisa, le directeur du design chez Nissan, qui aurait confirmé à nos confrères britanniques d'Auto Express que le constructeur travaillait bien sur une remplaçante de la 370Z : "C'est facile à imaginer. La Z, c'est l'auto qui a démocratisé les voitures de sport dans les années 1960. La voiture actuelle est en vente depuis longtemps, donc vous pouvez bien imaginer que Giovanni et les designers travaillent là-dessus".

Préparer demain

Qui est donc ce mystérieux Giovanni ? Il s'agirait de Giovanni Arroba, le responsable du design des voitures électriques chez Nissan. De là à faire un rapprochement entre la future Z et une motorisation 100 % électrique ? Bien évidemment. Nissan traverse une période assez trouble et va devoir accélérer dans le domaine de l'électrique, un domaine où la marque faisait pourtant partie des précurseurs il y a quelques années avec la Leaf. Aujourd'hui, la concurrence s'affûte, monte en gamme, et Nissan semble prendre du retard sur de nombreux points. L'arrivée d'une sportive électrique pourrait permettre au constructeur japonais de s'offrir un second souffle en nivelant vers le haut avec une technologie qui tend à se démocratiser.

Galerie: Nissan 370Z 50th Anniversary