La faute aux incendies en Australie.

Toyota devait présenter sa nouvelle Yaris GR-4 cette semaine, à l'occasion du Rallye d'Australie, qui se tient dans la région de Coffs Harbour. L'occasion était rêvée puisque c'est Ott Tänak, pilote Toyota en WRC, qui a été sacré champion du monde lors du rallye précédent, avant son départ pour Hyundai l'année prochaine. Mais la manche australienne, en clôture du calendrier, a été annulée à cause des incendies qui ravagent la région. 

En effet, déjà un million d'hectares ont été ravagés dans la région, et les feux progressent à grande vitesse, ce qui avait permis aux organisateurs de l'épreuve de décider de son annulation de manière anticipée. Avec cette décision, c'est également la présentation de la Toyota Yaris GR-4 qui a été repoussée à une date ultérieure, qui est pour le moment encore inconnue. Le constructeur japonais a fait un don de 250'000 dollars australiens pour aider à la lutte contre ces incendies.

La Toyota Yaris GR-4 ne sera pas la version de présentation d'une version sportive de la nouvelle Yaris, puisque l'ancienne génération dans sa version la plus vitaminée, appelée GRMN, est sortie l'an dernier. Il s'agira en effet d'une voiture de rallye, comme nous l'a confirmé Toyota France, que nous avons contacté lors de l'annonce de ce modèle. Celui-ci sera donc basé sur la nouvelle version de la Yaris, qui arrivera dans les concessions de la marque l'année prochaine, et sera donc destinée à des réglementations inférieures à celles vues en championnat du monde.

Néanmoins, rien ne dit que Toyota ne prépare pas une version sportive de sa nouvelle citadine, qui pourrait arriver d'ici un an ou deux. Une version au camouflage GRMN (Gazoo Racing Masters of Nürburgring) avait en effet été vue sur la Nordschleife, laissant penser que la marque préparait bien une version plus puissante et plus sportive de la Yaris. Néanmoins, vu le peu de différences perceptibles sous le camouflage, ce mulet ne servait peut-être qu'à tester le moteur de la GR-4.