Cette voiture serait plus abordable qu'une Chiron.

Le moteur W16 de Bugatti peut sembler être un dinosaure à l'ère de la réduction des cylindrées, mais il y a toujours un marché assez important pour justifier l'existence de la Chiron à plusieurs millions d'euros et de ses dérivés. Cela dit, les responsables de Molsheim ne peuvent tout simplement pas ignorer ce qui se passe actuellement dans l'industrie et doivent s'adapter en pensant à un avenir où le moteur à combustion n'existera plus.

En tant que 'petit' constructeur qui construit une centaine de voitures par an, il ne peut pas se permettre d'investir dans une deuxième ligne d'assemblage. Bugatti a besoin de l'aide de sa société mère, le tout-puissant Groupe Volkswagen. Stephan Winkelman, PDG de Bugatti, a déclaré à Bloomberg lors d'une interview que l'obtention de l'approbation de VAG allait être une "dure bataille".

Galerie: Bugatti Galibier concept

Selon l'ancien patron de Lamborghini, Bugatti "gagne aujourd'hui de l'argent", contrairement à l'époque de la Veyron. Un article publié par Business Insider en 2013 cite le cabinet de recherche Bernstein Research de Wall Street, qui affirmait que la société perdait à l'époque 6,24 millions de dollars pour chaque Veyron vendu. Les analystes ont dit que ces chiffres ne devraient pas être pris "trop au sérieux", mais lors du dévoilement de la Chiron, Bugatti a dit à The Verge qu'ils avaient enfin une voiture rentable par opposition à la Veyron.

Bugatti pense à un véhicule électrique à quatre places dont le prix se situerait entre 500'000 et 1 million d'euros. Selon Bloomberg, elle devrait prendre la forme d'une grande routière ou même d'un crossover. L'époque où Bugatti poursuivait les records de vitesse est révolue, car l'entreprise veut explorer d'autres territoires dans l'univers du luxe, avec une voiture plus abordable, ce qui est une possibilité.

Source: Bloomberg