Elles sont révélées au Salon de Bruxelles.

Après leur lancement, Renault présente les versions hybrides des nouvelles Clio et Captur. La Renault Clio E-Tech (140 ch) est un véhicule hybride, le Captur E-Tech Plug-in (160 ch) est quant à lui hybride et rechargeable. Cette technologie sera bientôt étendue à la Mégane qui reprendra la motorisation du Captur et deviendra elle aussi hybride rechargeabe. 

Renault Clio E-Tech et Captur E-Tech Plug-in
Renault Clio E-Tech et Captur E-Tech Plug-in

Comment ça marche ?

La motorisation E-Tech repose sur un moteur 1,6 litre de l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi retravaillé "spécifiquement pour l'occasion" selon Renault. Celui-ci est épaulé par deux moteurs électriques et associé à une boîte de vitesses multimodes à crabots sans embrayage afin de lisser au maximum les passages de rapports. Il y a bien entendu une batterie pour alimenter les moteurs électriques. Sur la Clio E-Tech, sa capacité est de 1,2 kWh tandis que sur le Captur E-Tech plug-in, sa capacité grimpe jusqu'à 9,8 kWh. Dans le second cas, elle permet au Captur de rouler en mode 100 % électrique sur une distance de 65 km.

Renault Clio E-Tech et Captur E-Tech Plug-in

Quel est l'intérêt

Grâce à l'association du moteur thermique aux moteurs électriques, la motorisation E-Tech permet à ces deux modèles de démarrer en mode 100 % électrique. Comme le précise le constructeur au losange, dans ce cas de figure, le couple des moteurs électriques est disponible immédiatement, ce qui permet aux deux véhicules d'avoir un démarrage assez réactif. Grâce à une architecture 'série-parallèle', les moteurs peuvent fonctionner de manière indépendante. Ils peuvent fonctionner ensemble (ou non) et envoyer toute ou une partie de leur puissance sur les roues avant. Les moteurs électriques peuvent aussi récupérer l'énergie cinétique au moment des phases de décélération pour charger la batterie. Le véhicule va automatiquement choisir son mode selon la situation, et varier plusieurs paramètres pour que les consommations et les émissions soient les plus faibles possibles tout en assurant un comportement réactif.

Renault Clio E-Tech et Captur E-Tech Plug-in

En ce qui concerne la Clio E-Tech, selon les estimations de Renault, en ville, la citadine pourrait rouler 80 % du temps en mode électrique (jusqu'à 70-75 km/h) ce qui représente un gain de consommation allant jusqu'à 40 % par rapport à un moteur thermique. Le Captur quant à lui, peut tout à fait ne rouler que grâce à ses moteurs électriques sur une plus longue distance et ce jusqu'à une vitesse de 135 km/h.

L'hybridation de ces voitures représente un surpoids d'environ 10 kg par rapport à une motorisation dCi 115 ch. Selon les estimations, la nouvelle Clio hybride rejette moins de 100 gCO2/km (WLTP). Pour ce qui est du Captur E-Tech Plug-in, il consomme 1,5 l/100 km en cycle mixte (WLTP) et émet 32 gCO2/km.

Une gestion d'énergie inspirée de la Formule 1

Renault est impliqué en Formule 1 et grâce à l'arrivée de l'hybride il y a plusieurs années, ses ingénieurs ont acquis une expertise qu'ils ont tout simplement appliqué sur des véhicules de série en ce qui concerne la gestion de l'énergie. Il existe un régime de rendement optimum qui autorise la recharge de la batterie une fois que la création d'énergie dépasse le besoin de puissance. Les ingénieurs ont tout simplement repris le modèle des Formule 1 pour 'forcer' les véhicules de série à rouler sur leur régime de rendement optimum afin que la batterie puisse se recharger même sur autoroute. 

Galerie: Renault Clio E-Tech et Captur E-Tech Plug-in