Parce que l'achat d'une voiture peut aussi être une expérience olfactive.

Lorsque vous déambulez dans les concessions, à la recherche de la voiture idéale, vous pénétrez régulièrement au sein de nombreux modèles pour les découvrir sous toutes leurs coutures. Vous avez donc certainement remarqué que certains modèles possédaient une odeur bien particulière, que nous ne retrouvons au sein d'aucune autre marque.

Du côté de chez Audi, ce n'est certainement pas le fruit du hasard. En effet, comme vient de le révéler la marque sur son compte Twitter, une équipe est spécialement dédiée à contrôler et à développer les odeurs au sein des voitures neuves de la marque. Et cette équipe, qui officie en laboratoire, n'est pas nouvelle puisque Audi travaille en collaboration avec ces scientifiques depuis 1985.

Contrôle olfactif Audi
Contrôle olfactif Audi

Ainsi, plusieurs scientifiques sentent les pièces des futurs véhicules pour "optimiser" les odeurs des matériaux et les rendre plus "désirables". Qui achèterait effectivement une voiture neuve avec une odeur pestilentielle ? Ces hommes et ces femmes notent, sur une échelle de un (sans odeur) à six (odeur insupportable) les verres, métaux, tissus, céramiques, cuirs, bois ou encore les caoutchoucs. Beaucoup de paramètres entrent en compte, notamment l'évolution des odeurs en fonction des températures.

"Au sommet de cette pyramide hiérarchique se trouve le bien-être du client, à la base se trouve l'odeur", explique Heiko Lüßmann-Geiger, la gérante de l'équipe. "Si le client est irrité par une odeur, il ne percevra plus correctement toutes les autres propriétés de confort. Il sera trop irrité par le stress engendré par l'odeur."

Même une fois les voitures commercialisées, les modèles reviennent ensuite en laboratoire pour étudier l'évolution des odeurs. Les ingénieurs étudient également les modèles de la concurrence afin de constater le travaille réalisé par les autres constructeurs dans ce domaine.

Galerie: Contrôle olfactif Audi