Le plan de relance de la filière automobile, présenté mardi 26 mai par Emmanuel Macron, devrait signer le retour de certaines aides aujourd'hui disparues.

Le mardi 26 mai prochain, Emmanuel Macron, le Président de la République, prendra la parole pour annoncer les contours du plan de relance de la filière automobile suite à la crise sanitaire. Un plan de relance attendu comme le messie par de nombreux constructeurs qui entendent bien redresser la barre après un recul de près de 50 % des ventes sur le marché français depuis le début de l'année.

Le gouvernement a déjà livré plusieurs indices concernant ce plan de relance, notamment Bruno Le Maire, le ministre de l'Économie, qui a annoncé vouloir un plan plus "vert" favorisant ainsi l'achat de véhicules annoncés comme plus respectueux de l'environnement.

Le Parisien vient de dévoiler quelques mesures qui devraient être annoncées dès demain par le Président de la République, des mesures dont les derniers arbitrages se sont tenus ce week-end, entre les ministères de l'Économie et de la Transition Écologique. Si ces mesures s'avèrent exactes, nous aurions comme une certaine impression de déjà-vu.

Un bonus qui passera de 6000 à 8000 euros ?

En effet, selon le Parisien, et sans réelle surprise, le bonus écologique va être renforcé. Ainsi, pour les particuliers, le plafond devrait passer de 6000 euros à 8000 euros tandis que pour les entreprises, le plafond devrait repasser à 6000 euros, lui qui avait diminué de moitié au 1er janvier 2020.

Pour le moment, nous ne savons pas si le montant des bonus dépendra des prix de la voiture, comme c'était le cas en début d'année avec l'arrivée de la nouvelle grille.

L'hybride rechargeable aussi concerné ?

Une nouvelle aide devrait faire son apparition, quoique nouvelle serait un bien grand mot puisque celle-ci avait disparu il y a quelques années, avant de réapparaître aujourd'hui.

Cette aide, c'est celle concernant les voitures hybrides rechargeables, qui commencent à envahir les catalogues des constructeurs, comme Renault avec ses Clio, Mégane et Captur E-Tech, Citroën et son C5 Aircross hybride rechargeable et Peugeot et ses 3008 et 508 HYbrid. Ces voitures pourraient donc bénéficier d'une aide de 2000 euros.

La Prime à la conversion également revue ?

La Prime à la conversion devrait également être revue, mais elle devrait toujours concerner essentiellement les ménages les plus modestes. L'aide pour les véhicules thermiques devrait passer de 1500 à 2000 euros et de 3000 à 4000 euros pour les ménages les plus modestes.

Dans tous les cas, rendez-vous dès demain pour connaître officiellement les mesures de ce plan de relance, les conditions d'application des aides et son entrée en vigueur. Il faut également s'attendre à quelques contreparties de la part de l'État, comme l'avait annoncé Bruno Le Maire, en demandant aux constructeurs français de relocaliser, par exemple, certaines de leurs activités en France.