Les voitures électriques ont aussi le droit à leur variante sportive chez Audi, à l'image de l'Audi e-tron S et ses 503 chevaux.

Du côté de chez Audi, les versions S ne sont plus réservées qu'aux modèles essence. En effet, depuis le restylage des Audi S4 et S5 et les nouvelles générations de S6 et S7, le label S c'est aussi du diesel avec un V6 3,0 litres TDI de 347 chevaux. C'est aussi le cas pour le SQ7 et son V8 4,0 litres bi-TDI de 435 chevaux. Désormais, la gamme S compte une nouvelle énergie à son catalogue avec les Audi e-tron S et e-tron Sportback S.

Audi annonce une puissance maximale de 503 chevaux et 973 Nm, soit 95 chevaux de plus que la version 55 quattro. Il s'agit toutefois d'une puissance maximale atteinte pendant une durée de huit secondes, de quoi parvenir à de jolies performances puisque le 0 à 100 km/h est annoncé en 4,5 secondes. La vitesse maximale est limitée à 210 km/h.

Audi e-tron S
Audi e-tron S

Du côté de la batterie, rien ne change, Audi annonce 95 kWh de capacité et 86 kWh utilisables. Les autonomies sont évidemment en baisse au vu des velléités de l'engin puisque, sous le cycle WLTP, elles sont annoncées à 360 kilomètres sur l'e-tron S et 365 kilomètres sur l'e-tron Sportback S. Pour rappel, les versions 55 quattro dépassent les 400 kilomètres d'autonomie.

Les Audi e-tron S et e-tron Sportback S sont dotés de deux moteurs électriques sur l’essieu arrière et un sur l’essieu avant, ce qui fait d’elles les premières voitures électriques produites en série à posséder trois moteurs électriques. En conduite normale, seuls les moteurs arrière sont utilisés.

Le moteur avant vient en complément lorsque le conducteur réclame plus de performances ou lorsque l'adhérence est un peu plus précaire. Du côté de la transmission, les versions sportives de l'e-tron gagnent une vectorisation du couple, sans différentiel mécanique puisque chacun des moteurs électriques arrière envoie le couple directement à la roue via une transmission à une vitesse.

Audi e-tron S Sportback
Audi e-tron S Sportback

Audi annonce également un travail au niveau du comportement dynamique de ses modèles, à commencer par un ESP plus permissif. La direction et les suspensions ont également été raffermies pour offrir davantage de sensations de conduite. 

De série, les versions S sont équipées de jantes de 20 pouces et de pneus de 285 millimètres de large. Des jantes de 21 pouces sont disponibles en option et des modèles de 22 pouces suivront ultérieurement. Des étriers fixes à six pistons sont installés à l’avant tandis que nous retrouvons, à l’arrière, des étriers flottants. Les freins sont pilotés via un module qui contrôle l’accumulation de pression de façon électronique, c'est-à-dire sans liaison mécanique.

Audi e-tron S Sportback
Audi e-tron S Sportback

Esthétiquement, l'Audi e-tron S paraît plus athlétique, notamment grâce à des voies élargies de 23 millimètres. Des appliques argentées aux extrémités avant et arrière apportent une touche supplémentaire. Cette finition et les boîtiers des rétroviseurs extérieurs en aluminium sont disponibles exclusivement sur les modèles S. À bord, nous retrouvons des sièges sport avec, de série, une sellerie mêlant le cuir et l'Alcantara. Les inserts décoratifs sont en aluminium brossé et peuvent être en carbone en option.

Les deux modèles seront lancés en Europe à l’automne 2020. L'Audi e-tron S sera commercialisé en France à partir de 96'600 euros et l’Audi e-tron S Sportback à partir de 99'200 euros.

Galerie: Audi e-tron S