Le développement de la Lotus Evija pourrait prendre du retard.

Rien ne va plus entre Lotus et Williams Advanced Engineering, son partenaire technique impliqué dans le développement de l'hypercar Evija. Avant la crise du coronavirus, Lotus avait décidé de prendre ses distances vis-à-vis de Williams Advanced Engineering et de poursuivre le développement de son projet en interne. Pour motiver son choix, Lotus a fait savoir que Williams avait des problèmes de livraison

Williams Advanced Engineering dément et ne comprend pas bien les réelles motivations de Lotus. Pour lui, cette décision est erronée et n'a aucune base légale. Il entend bien se défendre et mène une action en justice. Il souhaite que tous les impayés depuis le mois d'avril dernier soient honorés. Williams Advanced Engineering croit savoir que si Lotus a subitement décidé de se séparer de lui, c'est pour des raisons commerciales.  

Galerie: Lotus Evija (2019)

Cette séparation pourrait mettre en péril le développement de la Lotus Evija, car Williams y a été impliqué depuis le début du projet. C'est lui qui a été désigné pour mettre au point ses batteries, mais maintenant que le projet a bien avancé, Lotus voudrait prendre ses distances et poursuivre seul avec les moyens du bord. 

Cette voiture avait été présentée il y a un an, en juillet 2019. Depuis, Lotus n'a cessé de la mettre au point afin qu'elle soit prête à entrer en production et à être livrée à ses clients. Mais cette nouvelle pourrait bien repousser les délais. Pour rappel, l'Evija est une électrique de 2000 ch capable d'abattre le 0 à 100 km/h en moins de trois secondes. Son prix est estimé à près de 2 millions d'euros.

Source: Autocar