Au total, sept véhicules ont été retirés de la circulation pour cause de "véhicule impropre à la circulation".

Après la vitesse et autres comportements de conduite jugés dangereux, il semblerait que la police, en France ou ailleurs, traque les voitures trafiquées et bruyantes. En Suisse, la police de Lausane et de l'Ouest lausannois ont procédé à des contrôles le samedi 5 septembre entre 21h00 et 2h00 pour une opération coup de poing. 

Ils ont fait la chasse aux voitures trafiquées et à la fin de l'opération, le moins que l'on puisse dire, c'est que la moisson fut bonne. En effet, en seulement quelques heures, la police a interpellé 20 véhicules qui ont été envoyés à la halle technique pour y être inspectés. 17 véhicules étaient non conformes et 7 ont été retirés de la circulation.

Il faut dire que les habitants supportent de moins en moins les nuisances sonores des voitures modifiées. En règle générale, lorsqu'une voiture quitte son usine, elle n'émet pas plus de décibels que ce qu'autorise la législation. Mais il est possible de la "débrider" pour qu'elle devienne plus sonore, la preuve, sur internet, de nombreuses personnes font part de leur exploit qu'elles exhibent fièrement sur des vidéos. 

En France aussi, cette pratique est prohibée et les municipalités s'intéressent de plus en plus à cette problématique. Il n'y a pas très longtemps, un sonomètre a été installé près de la vallée de Chevreuse pour traquer les voitures et les motos non conformes. Il ne serait pas étonnant que ces contrôles soient renforcés, à l'heure où le parc automobile tend vers l'hybride et l'électrique et devient donc plus silencieux.

Source: 24heures.ch