Malgré une consultation pour la diminution de la limitation, la décision semble déjà actée à la mairie de Paris.

Si c'est déjà le cas au sein de plusieurs rues de la capitale, certains axes comme les grands boulevards restent encore limités à 50 km/h, même s'il est rare d'y circuler à cette vitesse tant les embouteillages sont nombreux. Il n'empêche que le projet de passer la ville entièrement à 30 km/h au lieu de 50 trotte depuis quelques années dans la tête d'Anne Hidalgo, la mairesse de Paris.

Et les choses pourraient rapidement s'accélérer, puisque la mairie de Paris va lancer une consultation sur le sujet à partir du 27 octobre 2020. Durant un mois, les Parisiens vont pouvoir donner leur avis sur l'abaissement de la limitation de vitesse au sein de leur ville. La zone serait délimitée par le périphérique, ce dernier devrait rester encore pendant un temps à 70 km/h avant très certainement d'abaisser lui aussi sa vitesse maximale à 50 km/h.

Mais cette consultation ne devrait pas servir à grand-chose comme le sous-entend notamment David Belliard, l'adjoint (EELV) aux transports à la Mairie de Paris. Ce dernier a ainsi déclaré à nos confrères du Parisien : "Nous avons l'ambition d'abaisser la vitesse sur l'ensemble du territoire d'ici le début de l'année prochaine." 

Pour David Belliard, l'abaissement de la limitation de vitesse dans Paris se fait "dans un objectif de sécurité routière et d'apaisement de la ville", lui qui n'a pas manqué de déclarer récemment qu'il y avait encore trop d'accidents et surtout encore beaucoup trop de nuisances sonores. Il indique également que les contrôles routiers seront améliorés et renforcés pour faire respecter ces nouvelles mesures.

Aussi étrange que cela puisse paraître, Paris ne sera pas la première ville française à démocratiser les 30 km/h, Lille et Nantes ont déjà fait de même il y a quelques mois désormais. Mais dans tous les cas, consultation ou pas, la mairie de Paris semble déjà avoir tranché et il faudra bientôt réduire sa vitesse, même si cette mesure ne devrait pas changer grand-chose dans l'absolu tant certains axes sont devenus impraticables pour les voitures.