Les prototypes sont actuellement des revêtements de Seat Leon fabriqués à partir d'Oryzite, un matériau renouvelable et durable.

Comme vous n'êtes pas sans le savoir, les constructeurs automobiles travaillent pour réduire leur empreinte carbone. Sauf que leur travail ne s'arrête pas simplement à ça puisque l'usage d'autres matériaux s'avère parfois tout aussi polluant et néfaste pour l'environnement. C'est ainsi que depuis plusieurs années, certaines marques mettent en lumière leurs travaux effectués concernant le développement durable.

Certains constructeurs utilisent désormais du cuir vegan dans l'habitacle de leurs voitures, tandis que d'autres s'orientent sur du plastique recyclé, pour les sièges par exemple. Certains concept-cars font aussi la part belle au développement durable, comme le récent BMW iX par exemple, dont la firme bavaroise vante les vertus "écologiques" de son modèle avec l'utilisation de matériaux plus respectueux de l'environnement.

Seat cosse de riz

Du côté de chez Seat, on a choisi de se tourner vers l'aliment le plus populaire de la planète, la base de plats mondialement connus. Il s'agit bien évidemment du riz, et plus précisément d'une partie bien précise, à savoir sa cosse. Dans le cadre d'un projet pilote basé sur l'économie circulaire, et dans le but de réduire son empreinte carbone, la firme ibérique étudie l'utilisation de l'Oryzite comme substitut aux produits en plastique.

"Avec une production de 60'000 tonnes de riz par an à la Chambre du riz de Montsià, nous avons cherché une alternative pour tirer profit de toute la cosse qui était brûlée, soit quelque 12'000 tonnes que nous avons transformé en Oryzite, un matériau qui peut être mélangé à d'autres composés thermoplastiques et thermodurcissables avant d'être moulé", explique Iban Ganduxé, le patron d'Oryzite.

Cette matière première est testée sur des éléments de revêtement de la nouvelle Seat Leon. "Chez Seat, nous travaillons sans cesse à la recherche de nouveaux matériaux pour améliorer nos produits, et en ce sens, la cosse de riz nous permet de travailler sur la réduction des plastiques et des matériaux à base de pétrole", explique Joan Colet, l'ingénieur en charge du développement des finitions intérieures chez Seat.

Seat cosse de riz

Les tests consistent à modéliser certaines parties de la voiture, comme le hayon arrière, le double plancher dans le coffre ou encore le plafond, avec des cosses de riz mélangées à du polyuréthane et du polypropylène. À première vue, celles-ci ne diffèrent en rien des pièces réalisées avec une technologie conventionnelle, mais elles ont l’avantage de peser beaucoup moins lourd. Les éléments de revêtement sont actuellement analysés pour savoir quelle quantité de cosse peut être utilisée afin de répondre à 100 % aux exigences techniques et qualitatives.

Cette initiative pour l'utilisation d'Oryzite est l'un des projets présentés lors de la deuxième édition des Seat Innovation Day, qui s’est tenue les 28 et 29 octobre. Il s'agit d'un événement qui vise à identifier et à encourager l'esprit d'innovation parmi les employés de l'entreprise.