La ZFE pourrait être élargie et affecter les voitures particulières.

Depuis le Dieselgate, la part des véhicules diesel a nettement diminué. Cette tendance devrait se poursuivre et même s'accentuer, car plusieurs villes dans le monde veulent bannir le jadis carburant préféré des Français. 

La ville de Lyon a instauré depuis le 1er janvier 2020 une ZFE, ou Zone à faibles émissions (Lyon, Villeurbanne et Caluire). Les utilitaires légers et les poids lourds ayant des vignettes Crit'Air 4 et 5 (et non classés) ne sont plus autorisés à circuler à l'intérieur de cette zone. Dès le mois de janvier prochain, cette interdiction s'appliquera également aux véhicules de transport de marchandises classés Crit'Air 3

Si pour le moment, les particuliers ne sont affectés par cette mesure, Bruno Bernard, le président de la Métropole de Lyon a bien l'intention d'élargir cette règle d'ici à la fin de son mandat. 

"Bruno Bernard a réaffirmé son souhait d’amplifier le dispositif avec un élargissement du périmètre (plusieurs communes ont déjà fait part de leur souhait d’intégration), mais aussi son extension aux particuliers. L’objectif est la sortie du diesel : seuls les
véhicules disposant des vignettes Crit’Air 0 et 1 seront autorisés dans le périmètre de la ZFE d’ici la fin du mandat", lit-on sur le communiqué de presse. "Notre objectif est qu’à terme le parc automobile soit à la fois réduit et dépollué" a ajouté Bruno Bernard.

Pour votre information, les voitures classées Crit'Air 1 carburent exclusivement à l'essence. Aucun diesel n'est classé Crit'Air 1. Ainsi, si la Métropole de Lyon n'autorise que les voitures classées Crit'Air 0 (électriques et hydrogènes) et Crit'Air 1 dans sa ZFE, aucune voiture diesel ne pourra circuler à l'intérieur de cette zone. De plus, les seuls véhicules essence qui pourront circuler sont postérieurs au 1er janvier 2011. 

En plus d'impliquer les particuliers, la ville pourrait élargir le périmètre de sa Zone à faibles émissions. Un comité de pilotage de la ZFE s'est réuni afin de discuter des nouvelles modalités d'accès à la ZFE. Elles seront votées en mars 2021. 

Il est précisé que des mesures d'accompagnement sont en préparation. D'importants investissements dans les alternatives à la voiture et un "dispositif de soutien à l'acquisition ou à l'usage de véhicules à faibles émissions" seront mis en place.