Non, acheter une voiture à sept chiffres ne vous met pas à l'abri d'un rappel.

Non, l'argent n'achète pas tout. Et si vous pensiez que le chèque à sept chiffres que vous avez signé pour vous offrir une Chiron ou une Divo vous mettrait à l'abri de la case "rappel", détrompez-vous ! En effet, les deux hypercars fabriquées à la main dans les ateliers de Molsheim font l'objet d'un rappel de la NHTSA.

La National Highway Traffic Safety Administration, agence fédérale américaine chargée de la sécurité routière, a en effet publié fin novembre sur son site non pas un mais deux rappels concernant les productions alsaciennes, affectant au total près de 82 véhicules.

Galerie: Les premiers exemplaires construits de la Bugatti Divo

Le premier et le plus important rappel touche les Chiron produites entre 2017 et 2020, les Chiron Sport produites entre 2018 et 2020, et les Divo de 2020. En cause ? Un problème sur l'ESC, le contrôle électronique de la stabilité. Si c'est un rappel préventif et qu'aucun accident n'est heureusement à déplorer, quand on a 1500 chevaux sous le pied droit, et 1600 Nm de couple, on imagine les conséquences que ça peut avoir !

Dans le détail, le dysfonctionnement du contrôle de stabilité vient du fait que quand le mode "Handling" est activé, le système ESC passe en mode "Sport", évidemment un peu plus permissif et moins sécurisant. Et même après avoir redémarré la voiture, alors que tout le système revient à la normale, l'ESC reste en mode "Sport". Le conducteur risque donc de se faire surprendre par un contrôle électronique de stabilité qui n'est pas totalement enclenché...

Si Bugatti a ou va prévenir les propriétaires de voitures concernées, une simple reprogrammation du système électronique suffit pour réparer la voiture. Évidemment, à la charge de la firme de Molsheim.

Le second rappel concerne lui l'arbre de transmission arrière de certaines Chiron et Divo de 2020. Seulement quatre voitures seraient concernées par une potentielle casse de la pièce, qui pourrait se détacher alors que la voiture roule. Les voitures concernées devront retourner chez les concessionnaires afin de remplacer gratuitement l'arbre de transmission arrière gauche qui est en cause.