Une large partie de ces véhicules se trouve aux États-Unis.

Les campagnes de rappels ne sont pas forcément chose rare dans le monde de l'automobile. La plupart des campagnes ne sont même pas rendues publics, notamment en Europe, où il n'y a aucune obligation à ce sujet. Aux États-Unis, c'est un peu différent, puisque les fabricants ont pour obligation de déclarer à l'organisme dédié à la sécurité routière le moindre rappel.

Ces rappels deviennent ainsi publics et cela écorne plus ou moins l'image de marque du constructeur, bien qu'ils aient tous été plus ou moins concernés par des rappels tout au long de leur histoire. Le dernier gros rappel en date concerne Honda, qui va devoir rappeler 1,79 million de véhicules à travers le monde, dont une majorité aux États-Unis. Il y aura quatre campagnes bien distinctes qui concerneront plusieurs véhicules.

  • 268'000 Honda CR-V produits entre 2002 et 2006 seront rappelés suite à un problème de commutateur de lève-vitre qui peut prendre feu dans certains cas en raison de l'humidité. Pour le moment, 16 incendies ont déjà été recensés.
  • 735'000 Honda Accord et Accord Hybrid vont être rappelées suite à un problème électronique au niveau du contrôle de châssis avec des dysfonctionnements d'éléments comme les clignotants, la caméra de recul ou encore les essuie-glace.
  • 430'000 modèles variés vendus sur le marché américain seront rappelés pour un remplacement des cardans avant pour cause de corrosion prématurée, notamment sur des routes où le sel est utilisé.

En Europe, les rares clients concernés seront contactés, notamment pour les CR-V qui ont été vendus sur le Vieux Continent à cette époque. Honda précise que certaines Civic produites en 2012 subiront également une petite campagne de rappel.