Au total, près de 220'000 modèles produits entre 2013 et 2017 et équipés de ce moteur vont être rappelés par le groupe PSA.

La vie n'est pas un long fleuve tranquille pour les moteurs essence récents du groupe PSA. Après les problèmes de fiabilité du début de la dernière décennie concernant le quatre cylindres 1,6 litre THP, c'est maintenant au tour du trois cylindres essence 1,2 litre PureTech d'avoir quelques soucis. Le groupe PSA vient d'ailleurs de confirmer une campagne de rappels concernant 220'000 modèles équipés de ce moteur.

Dans le détail, cela concerne des modèles Peugeot, Citroën et DS équipés du trois cylindres essence 1,2 litre PureTech de 110 ou 130 chevaux et fabriqués entre mars 2013 et avril 2017. Le problème vient de la courroie de distribution qui s'userait prématurément et qui endommagerait le système d’assistance au freinage. Un problème déjà bien connu par les services techniques du groupe. Autre problème, le moteur souffre également d'encrassement de la culasse, qui peut entraîner la casse du moteur dans les cas les plus graves.

Si certains rappels peuvent paraître insignifiants, celui-ci est pour le moins important et les propriétaires concernés sont donc vivement invités à contacter un atelier Peugeot, Citroën ou DS afin de réaliser une mise à jour du calculateur et une vérification de la largeur de la courroie de distribution.

DS 3 Connected Chic
Certaines DS 3 sont concernées par ce problème.
Next-gen Citroen C3
Certaines Citroën C3 III devront passer en atelier.

Comment PSA informe-t-il ses clients ?

Depuis le mois de décembre, les propriétaires sont informés par courrier simple et sont relancés par courrier avec réception 30 jours après le courrier initial puis 60 jours après la première relance. Dans le cas des véhicules achetés d'occasion et qui ont changé de main, les propriétaires sont invités à se rapprocher d'un concessionnaire. Pour savoir si votre véhicule est concerné, il faudra présenter à l'atelier le numéro de série mentionné à la ligne E de votre carte grise.

Si c'est le cas, l'atelier prendra en charge votre véhicule. L'intervention prendra, dans le meilleur des cas, une heure, et dans le pire des cas 14 heures s'il faut intervenir sur la courroie de distribution. Le groupe PSA a prévu des prêts de véhicule aux clients pour toute intervention devant durer plus de deux heures.

De nouvelles échéances

Par la même occasion, PSA modifie l'échéance concernant le remplacement de la courroie de distribution. En effet, à la base, l'échéance indiquée était de remplacer la courroie de distribution tous les 180'000 kilomètres ou tous les dix ans, au premier des deux termes échus. L'échéance a donc été raccourcie puisqu'il faudra la changer désormais tous les 100'000 kilomètres ou tous les six ans.

Par ailleurs, Peugeot, Citroën et DS préconisent de passer à un entretien dit "sévérisé", c’est-à-dire de réaliser une vidange tous les ans, pour les clients qui parcourent moins de 10 kilomètres par jour et moins de 15'000 kilomètres par an.