Les premières synergies du pôle premium de Stellantis vont faire leur apparition d'ici environ trois ans.

Comme vous n'êtes sûrement pas sans le savoir, depuis le début de l'année, les groupes PSA et FCA ont fusionné pour donner naissance à Stellantis. Au total, 14 marques composent ce groupe et vont devoir travailler ensemble. Pour ce faire, Stellantis va travailler autour de plusieurs pôles, dont un pôle premium composé de trois marques : DS Automobiles, Alfa Romeo et Lancia.

Jean-Philippe Imparato, l'ancien patron de chez Peugeot et nouveau PDG d'Alfa Romeo, est par ailleurs le coordinateur des synergies pour les trois marques premium du groupe. Mais en attendant de voir les premiers résultats de cette synergie, il va y avoir du travail en amont pour développer un plan produit pertinent et des modèles qui ne se cannibalisent pas.

Au sein d'une interview relayée par Automotive News Europe, Marion David, la directrice produit chez DS Automobiles, a donné quelques indications sur les plans à venir du fameux pôle premium de Stellantis : "Nous travaillons avec nos collègues italiens sur des modules, des motorisations et des fonctionnalités premium spécifiques, pour différencier les marques premium des marques grand public du groupe. Pour la prochaine génération, nous nous concentrons sur la création de synergies, qui sont la raison d'être de la création de Stellantis. Ces modèles apparaîtront en 2024 ou 2025."

Avant cette date, les plans des trois marques ne devraient pas changer. DS lancera un modèle par an jusqu'en 2023, tandis que deux nouveaux SUV devraient arriver du côté de chez Alfa Romeo. Le Tonale sera officiellement présenté cette année et un nouveau SUV urbain, situé sous le Tonale, pourrait faire son apparition d'ici 2023 avec les dessous d'un DS 3 Crossback.

Pour Lancia, c'est un peu plus flou, avec une Ypsilon qui vient tout juste d'être restylée et un plan produit au point mort actuellement. La marque devrait néanmoins rapidement profiter de la synergie du groupe avec l'arrivée de nouveaux produits électrifiés pour venir étoffer une gamme bien mince actuellement. Cela pourrait aussi permettre à Lancia de revenir sur d'autres marchés, la marque étant actuellement uniquement présente en Italie.