En annonçant son plan de renouvellement stratégique baptisé "Renaulution" dans les premiers jours de 2021, Renault a précisé avoir pour objectif de faire revivre des modèles qui ont disparus depuis quelques temps.

Et si le constructeur français porte un intérêt grandissant pour les voitures électriques, comme avec la renaissance de la R5, il revient avec la Taliant, le dernier membre de sa famille en pleine expansion.

Si vous n'avez jamais entendu parler de cette Renault, c'est normal. Il s'agit d'un modèle qui se destine à des marchés autres que celui de la France, et il vient remplacer avantageusement la Renault Symbol, qui n'était autre qu'une Dacia Logan avec un Losange sur la calandre.

Avec la nouvelle Taliant, le design change du tout au tout. Plus dynamique, il se rapproche de celui d'une Mégane ou d'une Clio pour la face avant. Mais en regardant le profil, on remarque qu'il s'agit d'un modèle trois volume, ou tricorps, avec une malle de coffre. C'est bien là que la Taliant se rapproche de sa cousine Logan, mais de la toute dernière génération de celle-ci, celle présentée en septembre 2020 et pas encore commercialisée. 

Galerie: Renault Taliant 2021

Le nom 'Taliant' est le fruit de la stratégie de positionnement produit "forte et cohérente" de Renault. La Taliant, brevetée au Brésil il y a environ un an, reprend évidemment la plateforme CMF-B, qui forme l'épine dorsale de modèles tels que les Clio et Logan.

Pour l'instant, il n'y a pas de déclaration officielle sur les options de moteur du véhicule. Pour l'instant, les candidats préssentis semblent être les moteurs 1.0 TCe et 1.5 dCi, mais rien d'officiel encore.

Si le rapport qualité-prix élevé a été mis en évidence dans le communiqué de presse publié par Renault, aucune information sur les prix n'a été détaillée. La Renault Taliant fera notamment ses débuts en Turquie dès mi-2021.