Au programme : une dotation de série étendue, quelques changements esthétiques et de nouveaux packs d'équipements.

Il y a quelques semaines, Mini a présenté un léger restylage de son modèle phare, pour pratiquement toutes les versions, du coupé au cabriolet en passant par le modèle 100 % électrique. Il n'en manquait plus qu'une, la plus sportive de la bande, à savoir la Mini John Cooper Works qui reçoit quelques légers changements, des changements perceptibles par un œil plutôt averti.

La voiture gagne tout d'abord de nouvelles grilles au niveau du bouclier avant afin d'améliorer le refroidissement du moteur. Les passages de roues avant sont également plus sculptés, tandis que le diffuseur arrière a été revu. Mini oblige, il y a, même pour cette version John Cooper Works, pas mal de possibilités de personnalisation, à commencer par les livrées "Chili Red", "Rebel Green", "Rooftop Grey" ou encore "Island Blue" disponibles au catalogue.

2022 Mini John Cooper Works (extérieur)

La voiture pourra être chaussée, de série, de jantes de 17 pouces, tandis qu'il sera possible de monter sur du 18 pouces, en option, avec les jantes "John Cooper Works Circuit Spoke" en finition deux tons.

Toujours au registre des options, un pack permettra d'ajouter des finitions "piano black" à la préparation extérieure du véhicule. À l'intérieur, les modifications sont moins nombreuses, on notera tout juste l'arrivée d'un nouvel écran de 8,8 pouces et d'un nouveau système d'info-divertissement.

2022 Mini John Cooper Works (intérieur)

Restylage oblige, sous le capot, il n'y a pas forcément de nouveautés, la Mini John Cooper Works hérite d'un quatre cylindres 2,0 litres turbo de 231 chevaux et 320 Nm de couple. La boîte manuelle à six rapports est disponible de série, mais les clients pourront opter pour une boîte automatique Steptronic à huit rapports en option. La voiture étant reconnue pour la qualité de ses vocalises, malgré la présence de filtres à particules, Mini a reconduit le système d'échappement spécifique ponctué de canules de 85 millimètres de diamètre réalisées en acier inoxydable.

Mini annonce un 0 à 100 km/h abattu en l'espace de 6,3 secondes avec la boîte manuelle, et 6,1 secondes avec la boîte automatique. Pour freiner ses ardeurs, la petite anglaise est équipée de freins Brembo avec des disques ventilés étayés d'étriers à quatre pistons. Elle pourra également recevoir, en option, une suspension pilotée. La Mini John Cooper Works débute à partir de 34'800 euros en France, et 39'200 euros en version Cabrio. Cela représente une hausse de 200 euros par rapport au modèle sortant.

Galerie: Mini John Cooper Works (2021)