Au total, une soixantaine de véhicules du début des années 1990 ont été retrouvés.

Qui n'a jamais rêvé de pousser la porte d'une grange au beau milieu d'un champ et d'y découvrir une ou plusieurs voitures abandonnées ? Parfois, certaines découvertes sont plus marquantes que d'autres. On se souviendra, en septembre 2014, de la découverte de la fameuse collection Baillon dans les Deux-Sèvres, 60 voitures allant des années 1930 à 1970 et vendues quelques mois plus tard aux enchères pour un total de 25,1 millions d'euros.

La découverte que nous vous présentons aujourd'hui est moins spectaculaire, mais elle reste néanmoins intéressante puisque, dans une ferme de la banlieue de Rio de Janeiro, au Brésil, une soixantaine de taxis ont été découverts dans un hangar à bétail. Ces modèles reconnaissables à leur teinte jaune et à leur taximètre, appartenaient à Pascoal da Silva Rego, aussi surnommé "Taxi King" au Brésil, l'un des barons des taxis dans le pays.

Des dizaines de Chevrolet Chevette abandonnés en RJ

Parmi la soixantaine de voitures découvertes, nous retrouvons une majorité de Chevrolet Chevette, de Volkswagen Gol et autres Opel Corsa. Ces véhicules étaient la majorité du temps loués à des chauffeurs, mais ils ont rapidement été retirés de la circulation, après seulement trois ans d'utilisation, conformément aux anciennes règles du département municipal des transports de Rio de Janeiro. Malgré tout, avec des parcours allant de 170 à 200 kilomètres par jour, ces modèles sont tous très kilométrés.

Une fois retirées de la circulation, les voitures ont été stockées dans une zone au nord de Rio, mais un différend avec la justice de l’époque et Pascoal da Silva Rego a empêché la vente des taxis. Peu à peu, ces voitures sont tombées dans l'oubli, jusqu'à ce qu'elle soit "retrouvée" après plus de trente ans.

Chevrolet Chevette S qui a été abandonné taxi à RJ

En réalité, ces taxis n'ont jamais été vraiment "perdus", puisqu'une décision de justice était attendue. Ce n’est qu’en 2020 que la situation s’est débloquée, huit ans après la mort de "Taxi King", la justice ayant finalement autorisé la vente des véhicules. Et avec le temps, et surtout l'histoire qui gravite autour de ces taxis désormais, il n'aura pas fallu longtemps aux 14 héritiers de Pascoal da Silva Rego, qui se chargent de la vente, de trouver des acheteurs. 

"Un homme est venu ici et a acheté dix voitures. Il a fait une vidéo et l'a transmise aux groupes de propriétaires de Chevette. Depuis lors, les ventes explosent. Il y a même eu la police ici, pensant qu’il s’agissait de voitures volées !" précise Carlos, l’un des héritiers. "Je n'ai pas fait de publicité. C'était du bouche à oreille. Désormais, toutes les voitures sont déjà réservées", explique Carlos.

Après trente ans à dormir dans un hangar qui servait pour le bétail, évidemment les voitures ne sont pas en très bon état, même si tous les modèles sont complets. Les taxis sont vendus pour pièce entre 1300 et 2000 réaux brésiliens, soit l'équivalent de 200 à 300 euros.

Galerie: Un hangar de vieux taxis abandonnés au Brésil