Retour sur une série de concepts en avance sur leur temps.

La plupart des voitures que nous évoquons dans cette série d'articles consacrés aux concepts oubliés ne sont en fait pas si inconnues, au contraire, beaucoup de gens s'en souviennent bien, surtout lorsqu'elles ont donné vie d'une manière ou d'une autre à des modèles de série.

Pour la Mitsubishi HSR, en revanche, les choses sont différentes, car bien que nous traitons dans ce sujet non pas d'un mais de six prototypes, présentés à intervalles réguliers de deux ans l'un après l'autre à l'occasion des salons automobiles de Tokyo entre 1987 et 1997, aucun d'entre eux n'a marqué les esprits. Dommage, car s'il est vrai qu'ils ne sont pas directement devenus des modèles de production, nombre des innovations baptisées par cette famille ont depuis fait leur apparition sur les voitures de série.

En avance sur leur temps

L'acronyme HSR signifie "Highly Sophisticated-transport Research", ou études pour véhicules hautement sophistiqués, mais la première chose qui frappe dans cette série de concepts, ce sont sans aucun doute les formes : sportives, futuristes et avant-gardistes, elles ont été présentées comme des coupés ou des roadsters très futuristes.

Cependant, la cinquième version (visible en photo de couverture), celle présentée lors de l'édition 1995 de l'événement international, avait quelque chose de plus : elle se présentait avec une apparence légèrement différente, une garde au sol réglable et une carrosserie transformable avec un toit rétractable semi-transparent qui la faisait passer du coupé au roadster. En bref, un coupé-cabriolet-crossover en avance sur son temps.

Mitsubishi HSR-V
Mitsubishi HSR-V
Mitsubishi HSR-V
Mitsubishi HSR-V

Des concepts innovants

L'acronyme HSR ne pouvait pas seulement impliquer un raffinement esthétique, en effet, chacun des concepts (tous conçus par la même main, celle d'Akinori Nakanishi) avait des technologies tout aussi innovantes, du contrôle électronique du châssis à la direction sur les quatre roues, de l'aérodynamique active au contrôle de stabilité et aux petits moteurs suralimentés, toutes choses qui sont très rares ou ne sont pas encore arrivées sur les voitures de série.

Mitsubishi HSR
Mitsubishi HSR-II
Mitsubishi HSR-III
Mitsubishi HSR-IV
Mitsubishi HSR-VI

Le HSR-V, en particulier, était doté du premier moteur à essence de 1,8 litre à injection directe, l'ancêtre de la célèbre famille GDi de Mitsubishi lancée l'année suivante sur la Galant puis la Carisma. Une évolution du 2,4 litres a été montée en 1997 sur la HSR-VI, qui disposait également de quatre roues directrices et même d'un premier système de conduite automatisée, mais était moins attrayante et avait une forme beaucoup plus "Blade Runner".

Galerie: Mitsubishi HSR Concept