Le constructeur français ne deviendra pas 100% électrique de sitôt.

En ce début de mois de juillet, Bugatti et Rimac ont annoncé la création d'une coentreprise baptisée Bugatti-Rimac. Cela permettra au constructeur français du groupe Volkswagen de mieux amorcer la transition vers l'électrique, chose que le fabricant croate semble maitriser à la perfection. 

Bugatti lancera à terme un modèle électrique, mais avant d'en arriver là, le fabricant basé à Molsheim commercialisera des voitures hybrides. On aurait pu croire que les futures Bugatti seraient essentiellement des Rimac rebadgées, en réalité, il n'en est rien car Bugatti-Rimac tient à ce que les deux marques conservent leur ADN. 

La première voiture électrique de Bugatti est attendue vers la fin de la décennie, et Mate Rimac, le fondateur du constructeur du même nom, tient à ce que ce modèle soit développé de zéro et qu'il conserve un moteur thermique : "Certaines personnes s'attendant à ce que nous prenions une Rimac Nevera et que nous lui collions un logo Bugatti. Ce ne sera absolument pas le cas. Je suis un passionné d'automobile, et bien sûr, nous voulons faire de Bugatti-Rimac une entreprise rentable, nous ne recyclerons pas seulement ce que nous avons déjà."

Le PDG poursuit : "Nous ne nous contenterons pas de redessiner ou d'hybrider la Chiron pour créer une nouvelle voiture. Nous développerons un produit entièrement nouveau à partir de zéro, car nous pensons que c'est la meilleure voie à suivre, et ce produit aura toujours un moteur à combustion."

Galerie: Bugatti-Rimac

Mate prévoit également de lancer d'autres modèles en plus de l'éternelle Bugatti Chiron. Il a déclaré qu'il ne s'agira pas forcément d'hypercars, et admet qu'ils seront "différents" et "très excitants". Il est donc certain qu'à l'avenir, Bugatti étendra sa gamme et ouvrira la porte à d'autres modèles bien plus "abordables". L'an dernier, des rumeurs évoquaient l'arrivée d'une sportive moins chère que la Chiron. Ce jour est peut-être en train d'arriver. 

"Je peux vous dire qu'au cours de cette décennie, il y aura des Bugatti entièrement électriques. Mais je peux aussi vous dire que d'ici la fin de cette décennie, il y aura toujours des moteurs à combustion - pas entièrement à combustion, bien sûr, [mais] très fortement hybrides.", a confié Mate Rimac.

Avant d'en arriver là, Bugatti doit encore assembler les exemplaires restants de la Chiron. L'hypercar est censée être produite à 500 exemplaires, mais la société n'a pour le moment produit qu'environ 300 exemplaires. Il reste donc 200 Bugatti Chiron à fabriquer avant de passer à une nouvelle étape qui propulsera Bugatti dans une nouvelle ère.