Pour Bugatti, c'était une question de vie ou de mort. Désormais, il peut envisager l'avenir électrique plus sereinement.

Voilà qui est fait, Mate Rimac - le fondateur du constructeur croate - va prendre le contrôle de Bugatti ! Le constructeur français et la marque croate fusionnent pour former une coentreprise nommée Bugatti-Rimac dont 55% des parts sont détenues par Rimac Group et 45% par Porsche. 

La nouvelle organisation veut que Rimac Group soit détenu à 37% par Mate Rimac, 24% par Porsche, 12% par Hyundai et 27% par d'autres investisseurs. Ce n'est pas bien clair ? Retrouvez ci-dessous un schéma explicatif de la nouvelle organisation. 

Bugatti-Rimac

Dans un premier temps, Bugatti-Rimac continuera de produire la Chiron en ce qui concerne Bugatti et la Nevera du côté de Rimac. Que cela soit clair, cette fusion n'implique pas forcément le passage immédiat de Bugatti au tout-électrique. Le constructeur continuera d'assembler ses hypercars thermiques en France, mais on peut très bien imaginer qu'à l'avenir, la marque française profite du savoir-faire Rimac en matière de performance électrique. 

Cette alliance franco-croate présente d'énormes avantages en matière de recherche et développement grâce à la mise au point de solutions techniques qui serviront plus tard aux deux marques et qui pourraient être vendues à d'autres constructeurs comme Rimac l'a fait avec Pininfarina pour le développement de la Battista. 

Bugatti-Rimac
Bugatti-Rimac

Bugatti-Rimac aura son siège au Rimac Campus qui ouvrira ses portes en 2023. À sa création, la joint-venture comptera environ 430 employés (300 au Rimac Campus et 130 à Molsheim).

 "C'est un moment vraiment excitant dans notre courte mais intense aventure", a déclaré Mate Rimac. "Au cours de ces 10 années, nous avons déjà vécu beaucoup de choses, mais ce qui vient de se passer nous amène à un tout autre niveau. Rimac et Bugatti sont deux entreprises aux histoires différentes mais qui ont beaucoup de choses en commun. Nous sommes tous deux dédiés à l'excellence : d'un côté avec une recherche exaspérée sur les technologies liées à la voiture électrique, de l'autre une marque avec 110 ans d'histoire et une production à la pointe".

Le groupe Volkswagen a trouvé un précieux allié pour développer et produire des hypercars à zéro émission. Grâce à cette coentreprise, Bugatti peut envisager l'avenir plus sereinement tout en continuant tant que possible de produire des modèles respectant parfaitement son ADN.

"Nous avons acheté nos premières actions dans Rimac il y a trois ans déjà et les avons depuis successivement augmentées", a déclaré Lutz Meschke, responsable des départements finance et informatique de Porsche, "ce qui nous a permis de nouer dès le début une relation étroite avec Mate et son équipe très innovante". Rimac nous aide avec son savoir-faire pour faire entrer avec succès une marque de groupe dans l'avenir. Je suis très fier et heureux d'avoir mené cette coentreprise à son terme malgré les nombreux défis auxquels nous avons été confrontés. Aujourd'hui est un bon jour pour Bugatti, Porsche et l'ensemble du Groupe Volkswagen."

Galerie: Bugatti-Rimac