Il y a des voitures qui auront toujours une place spéciale dans le cœur des passionnés. Des modèles à la fascination intemporelle, dont le retour à la sauce moderne est rêvé à intervalles réguliers. Heureusement, les rêves se réalisent parfois. Comme dans le cas de la Delta Futurista et de la Renault 5 Turbo 3 de Legende Automobiles.

Les deux projets sont similaires et déclenchent des sentiments identiques chez les amateurs de belles automobiles. La première est une voiture de sport en édition limitée produite presque à partir de zéro par Automobili Amos. La seconde est un restomod unique (du moins pour le moment) réalisé sur un modèle plus fidèle à l'original.

Toutes deux rendent hommage à deux légendes du rallye, et cela suffit pour les mettre côte à côte. Il y aura ceux qui préfèrent la berline italienne et ceux qui n'ont d'yeux que pour la bombinette française. C'est inévitable. De notre côté, pas de chauvinisme (quoi que...), nous nous permettons le luxe de simplement rester bouche bée devant les deux. Apprenons à mieux les connaître.

La Delta du troisième millénaire

La Delta Futurista est l'œuvre d'Eugenio Amos, qui a fondé la société automobile éponyme pour concrétiser son désir de faire revivre la "Deltone" et de l'accompagner dans le troisième millénaire. La voiture est inspirée de la Lancia Delta Integrale Group A qui a couru et gagné dans le championnat du monde des rallyes entre 1988 et 1993. Plus précisément, il utilise une Lancia Delta Integrale de 1989 comme base et la modifie complètement pour créer la Futurista.

Esthétiquement, elle a été complètement retravaillée (notez simplement la carrosserie à trois portes), mais elle conserve le lien avec le modèle original. La Futurista a une carrosserie en aluminium fabriquée à la main avec des éléments en fibre de carbone et un intérieur de course avec une sellerie en Alcantara. Elle sera fabriquée en 20 exemplaires (tous déjà vendus), dont chacun sera identifié par son propre prénom et sera vendu pour environ 300 000 euros.

Automobili Amos Lancia Delta Futurista

Du point de vue du châssis, la voiture, qui dispose d'un arceau interne et de renforts en acier, adopte un système de suspension à double triangulation avec des amortisseurs Bilstein à commande électronique. D'un point de vue mécanique, cependant, il s'agit du moteur d'origine, le 2.0 turbo 16 soupapes, révisé par Autotecnica, qui a changé l'ECU, l'intercooler, le radiateur, l'échappement et l'admission pour le porter à 330 ch.

Après la R5 Turbo 2, la Turbo 3 !

Revenons de notre côté des Alpes avec Légende Automobiles, un préparateur de voitures de course ayant un penchant pour les voitures historiques. Le Turbo 3, que l'on pourrait décrire comme l'une des Renault 5 Turbo les plus puissantes de tous les temps, vient de sortir de cet atelier.

Comme pour la Delta Futurista, le point de départ est une R5 originale et la carrosserie a été entièrement refaite. La ressemblance avec le modèle des années 1980 est plus évidente, et parmi les très rares concessions à la modernité, on remarque particulièrement les phares à LED. Mais un seul coup d'œil suffit pour reconnaître la monstrueuse version de route et le Groupe B encore plus redoutable avec lequel Jean Ragnotti semait la panique sur les scènes spéciales du monde entier.

Renault 5 Turbo 3 di Legende Automobiles

L'intérieur change encore, avec de beaux sièges anatomiques équipés de ceintures à quatre points d'ancrage et d'une instrumentation numérique (sur la Futurista, les premiers sont similaires à ceux montés dans le passé, la seconde est encore celle d'origine avec des graphiques jaunes sur fond noir). Il y a également une climatisation bi-zone, mais l'habitacle reste assez dépouillé et avec un côté compétition assumé.

C'est à l'arrière que le moteur 2.0 turbo de 400 ch vient prendre place, lequel, on attend encore de voir la voiture à l'œuvre, doit propulser la petite Renault à des vitesses ahurissantes. D'ailleurs, pour faire face à une telle puissance, la voiture a été équipée de pneus spécifiques montés sur des roues de 16 pouces à l'avant et de 17 pouces à l'arrière.

  Lancia Delta Futurista Renault 5 Turbo3
Moteur avant central arrière
Cylindrée  2.0 2.0
Traction intégrale propulsion
Suralimentation oui

oui

Puissance max 330 ch 400 ch

Un peu d'histoire

Mais rembobinons un peu la bande pour comprendre où se trouvent les racines de ces monstres. La dynastie des voitures de sport Lancia Delta a commencé en 1986, année où la voiture de l'année 1980 a été restylée. Au début, il s'agissait de la Delta HF 4WD, avec un moteur 2.0 dérivé de la Thema Turbo de 165 ch. En 1987, c'est au tour de la Delta HF Integrale, qui est équipée d'une nouvelle turbine Garrett T3 et atteint 185 ch.

Deux ans plus tard, c'était le tour de la Delta HF Integrale 16V, qui, en plus d'une turbine différente, avait quatre soupapes par cylindre et atteignait 200 ch. En 1991, c'est au tour de la Delta HF Integrale Evoluzione : 210 ch capables d'un 0-100 km/h en 5"7 et de pousser la voiture à 220 km/h. De 1993 à 1995, avec la fermeture de l'usine de Chivasso, la production de la Delta a été transférée à Maggiora, qui a produit ce qui est communément appelé l'EVO2 et qui atteint 215 ch.

La Lancia Delta di Miki Biasion
  • 1986: Lancia Delta HF 4WD
  • 1987: Lancia Delta HF Integrale
  • 1989: Lancia Delta HF Integrale 16V
  • 1991: Lancia Delta HF Integrale Evoluzione
  • 1993: Lancia Delta HF Integrale EVO2

Une petite devenue Maxi

La Renault 5 a été présentée en 1972. Huit ans plus tard, en janvier 1980, elle se présente dans la version Turbo, que le constructeur français a réalisée expressément pour participer au championnat du monde des rallyes et pour concurrencer la reine des courses sur route de l'époque, la Lancia Stratos (une autre voiture légendaire qui revit).

Contrairement aux R5 normales, la Turbo (très différente de la GT Turbo, qui était beaucoup plus proche du reste de la gamme) avait des voies plus larges (Marcello Gandini, qui travaillait chez Bertone à l'époque, y a contribué), deux sièges, des roues arrière motrices et un moteur situé au milieu de l'arrière. Le moteur était un quatre cylindres suralimenté de 1,4 litre qui développait 158 ch. C'est beaucoup pour une voiture qui ne pèse pas plus de 970 kg.

Renault 5 Turbo
  • 1980: Renault 5 Turbo
  • 1982: Renault 5 Turbo 2

Les 400 premières R5 Turbo sont fabriquées pour rouler en Groupe 4 et sont produites à Dieppe, à l'usine Alpine. En 1982 arrive la Renault 5 Turbo 2, qui change à quelques détails près. Le modèle de route n'évolue plus, tandis que les versions de course continuent à se développer, en 1983 avec l'arrivée des monstrueuses voitures du Groupe B, une catégorie dans laquelle la R5 apparaît d'abord avec le modèle "Tour de Corse" de 240 ch, puis avec la Renault 5 Turbo maxi, qui arrive avec 350 ch. Mais nous parlons exclusivement des modèles de course.

Galerie: Renault 5 Turbo 3 VS Automobili Amos Delta Futurista