Difficile de dire de quand date à proprement parler le "premier" volant tel que nous le connaissons actuellement. La plupart s'accordent toutefois à dire qu'il est apparu en 1898 avec Panhard, qui a intronisé une commande circulaire utilisée pour la direction et destinée à remplacer le classique levier utilisé sur les premières voitures.

Depuis lors, et jusqu'à aujourd'hui, à quelques exceptions près, le volant a toujours eu cette forme, plus ou moins. Mais avec la conduite autonome qui se profile à l'horizon, tout va changer et BMW s'apprête à révolutionner le volant, bien plus que Tesla avec son volant Yoke.

Volant breveté BMW

C'est ce que confirment les dessins techniques déposés par la firme bavaroise auprès de l'office des brevets américain (et précédemment aussi en Chine et en Allemagne), dans lesquels on peut voir des schémas de ce à quoi pourrait ressembler le volant BMW du futur : nous y découvrons un élément assez étrange composé de deux poignées automotrices ancrées à un élément central circulaire. Ce volant pourrait être adapté aux véhicules disposant d'un système de conduite autonome de niveau 4.

Comme on peut le voir sur les schémas, les poignées latérales en forme de L peuvent pivoter et être actionnées individuellement d'une seule main. De quoi s'affranchir des critiques qui sont apparues lors des premiers essais de la Tesla Model S avec son volant Yoke, un volant spectaculaire mais visiblement pas vraiment ergonomique.

Volant breveté BMW

Le futur volant de BMW devrait permettre de conserver ses mains à la même position et à tout moment, sans jamais avoir à quitter la commande, quel que soit l'angle de braquage. Lorsqu'il n'est pas utilisé, le volant peut se rétracter, laissant ainsi un espace devant le conducteur pour, par exemple, ouvrir son ordinateur ou lire son journal.

Toutefois, le dépôt d'un brevet ne signifie pas que la marque commercialisera un ou plusieurs modèles avec ce type de volant précis. En revanche, avec l'avènement de la conduite autonome, qui devrait encore s'accentuer ces prochaines années, il y a de fortes chances pour que ce type de commande se retrouve un jour dans nos voitures.