Plusieurs noms ont été déposés à l'Office allemand des brevets, dont certains évoquent d'ailleurs le glorieux passé de BMW M.

L'année prochaine BMW M fêtera ses 50 ans. La division sportive de la firme munichoise fut fondée le 1er avril 1972, et pour célébrer ses cinq décennies d'existence, la division sportive de BMW prépare de nombreuses surprises à en croire le magazine Auto Motor und Sport. Et après les rumeurs d'une BMW M4 CSL, avec photos espion à l'appui, BMW M pourrait également préparer une série spéciale.

Mais avant d'entrer plus dans les détails concernant les modèles en préparation, BMW vient de déposer ce qui semblerait être le logo pour les 50 ans de BMW Motorsport. Ce logo, présenté en photo de couverture, a été déposé à l'Office des brevets et reprend les couleurs historiques de la division sportive M. Toujours à l'Office des brevets, BMW a aussi déposé le nom "50 Jähre BMW M" et d'autres logos.

Photo espion BMW M4 CS/CSL
Photo espion BMW M4 CS/CSL

Nous aurons donc normalement le droit à une série spéciale anniversaire, un peu comme la BMW M5 "30 Jähre M5" sortie en 2014 afin de célébrer les 30 ans de la M5. La BMW M3 y a également eu le droit en 2016 pour célébrer le même anniversaire. Concernant les versions "50 Jähre BMW M", il y a fort à parier que c'est toute la gamme BMW M qui devrait avoir le droit à cette série spéciale.

Outre cette série spéciale qui devrait apporter quelques équidés supplémentaires aux modèles concernés, BMW M pourrait nous réserver d'autres surprises. Il y a notamment cette fameuse BMW M4 CSL, dont le prototype tourne actuellement sur le Nürburgring, mais il y aurait aussi un modèle que nous n'avons pas encore vu. En effet, parmi les autres dépôts à l’Office des brevets, les sigles Evo Sport et Evo Track ont été déposés, deux sigles plutôt évocateurs pour les aficionados de BMW.

Pour ceux qui sont moins familiés avec l'histoire de BMW M, ces sigles font certainement écho à la M3 E30 Sport Évolution, commercialisée en 1990 à 600 exemplaires. Elle possédait une motorisation plus puissante que la M3 classique, puisqu'elle était dotée d'un quatre cylindres en ligne de 2,5 litres de cylindrée développant 238 chevaux, contre un 2,3 litres de 215 chevaux pour la M3 "de base". Si on en suit la même logique, les BMW M3 et M4 actuelles et leur six cylindres en ligne 3,0 litres bi-turbo pourrait avoir le droit à des versions encore plus épicées.