Alfa Romeo prévoit de développer aux États-Unis un grand véhicule qui devrait arriver en 2027. L'information provient directement du patron de la marque, Jean-Philippe Imparato, qui s'est exprimé lors d'une table ronde avec les médias et à laquelle nous avons pu participer.

Le dirigeant n'a pas souhaité préciser si le véhicule en question allait être une berline ou un SUV, même si, dans une précédente interview publiée en mars, le patron de la marque avait déclaré qu'il voulait que ce modèle rivalise avec les BMW X5, X6 et autres Série 7. Il a également indiqué qu'il souhaitait que ce produit soit compétitif sur le segment le plus rentable.

Une voiture "internationale"

Jean-Philippe Imperato a déclaré qu'une décision concernant la silhouette du véhicule serait prise d'ici la fin de l'année. Développer le modèle aux États-Unis et viser un segment très rentable, il y a des chances pour le segment sélectionné soit celui des SUV ou, comme c'est à la mode en ce moment, celui des crossovers, ces berlines "SUVisées" à mi-chemin entre SUV et berline.

"Notre offre pour un véhicule de grande taille doit s'adapter aux marchés internationaux, américain, chinois, européen", a-t-il déclaré lors de la table ronde.

Même si le groupe motopropulseur du modèle reste encore un mystère aujourd'hui, nous savons d'ores et déjà que d'ici 2027, Alfa Romeo souhaite que 100 % de ses produits en Europe, en Amérique du Nord et en Chine soient électriques.

Si Alfa Romeo va développer ce véhicule aux États-Unis, la firme au Biscione ne sait pas encore si elle le fabriquera dans le pays. "Produire aux États-Unis n'est pas quelque chose que nous avons décidé et nous ne voulons pas le décider maintenant", a déclaré Jean-Philippe Imperato.

Une gamme qui va continuer de s'étendre

Alfa Romeo a du pain sur la planche avant l'arrivée de ce modèle, puisque cinq nouvelles voitures sont prévues d'ici 2026. Parmi elles, il y aura un crossover électrique pour 2024, en dessous du Tonale et du Stelvio, tandis qu'une nouvelle génération de Giulia, 100 % électrique, pointera le bout de son nez.

En dehors des modèles électriques, Alfa Romero pourrait également présenter un concept de supercar à faible volume en 2023. En supposant une bonne réaction des potentiels acheteurs, une petite production pourrait être décidée d'ici 2025. Cette sportive pourrait être le dernier modèle de la marque à être équipée d'une motorisation thermique. Certaines rumeurs évoquent d'ailleurs la présence sous son capot du V6 2,9 litres bi-turbo de la Giulia Quadrifoglio.