Les trottinettes électriques sont très pratiques lorsqu'il s'agit de se déplacer en ville. Elles permettent généralement d'aller d'un point A à un point B plus vite qu'en voiture, surtout lorsque la circulation est bouchée. 

Certains semblent largement avoir adopté la trottinette électrique, à tel point qu'un individu de 20 ans a envisagé de voyager de Toulouse à Albi au guidon de son deux-roues. Mais il n'est pas allé bien loin, à peine 20 km après son départ de son domicile toulousain, l'homme a été arrêté par les gendarmes du peloton motorisé sur l'autoroute A68 sur la commune de Montastruc-la-Conseillère (31).

Il a déclaré aux forces de l'ordre avoir quitté son domicile à 5 heures du matin et qu'il envisageait de faire le trajet en trottinette électrique jusqu'à Albi. Il roulait sur la bande d'arrêt d'urgence et comptait s'arrêter dans une aire de repos pour recharger sa trottinette. 

 

Dans une publication Facebook pleine d'humour, les gendarmes précisent qu'ils n'ont pas eu besoin de démarrer l'Alpine A110 pour arrêter l'individu. Ils rappellent au passage que la trottinette est autorisée sur les pistes cyclables, voies vertes et voiries privées, en agglomération sur les routes dont la vitesse maximale autorisée est de 50km/h. Elle est bien sûr interdite sur autoroute. 

"Souhaitons que pour la prochaine fois, ce jeune homme n'omettra pas de sélectionner le mode "sans autoroute / sans péage " sur le GPS de son smartphone", écrit la gendarmerie de la Haute-Garonne. 

Ce n'est pas la première fois qu'un individu est arrêté sur l'autoroute au guidon d'une trottinette électrique. Son utilisation en dehors de l'agglomération est dangereuse, même si certains petits malins arrivent à débrider sa vitesse maximale. Enfin, rappelons que ces trottinettes ne doivent normalement pas rouler à plus de 25 km/h, et qu'elles ne doivent pas circuler sur les trottoirs.