Le constructeur suédois prépare-t-il une tentative de record sur le circuit de l'Eifel ? la One:1 lime en tous cas le bitume de manière assidue ces derniers jours.

Lâchez les chevaux ! Les restrictions de vitesses imposées il y a un an sur certaines portions de la Nordschleife, suite au terrible accident de la Nissan GT-R de Jann Mardenborough ayant coûté la vie à un spectateur lors d'une course de VLN, avaient également eu pour conséquence de mettre en suspens les tentatives de record toujours très prisées sur le tracé de l'Eifel par les constructeurs.

Koenigsegg fut de ceux-ci : frustré de n'avoir pu se lancer à l'assaut du chrono en 2015, le constructeur salue les récents travaux menés sur la Nordschleife, et la levée des restrictions de vitesses au début de cette année.

Depuis quelques jours, une Koenigsegg One:1, redoutable supercar dotée d'un V8 5 litres biturbo développant pas moins de… 1341 chevaux pour 1341 kg (d'où l'appellation One:1), lime le bitume du Nürburgring, en vue d'une probable tentative officielle de record dans les prochains jours.

Il sera toutefois difficile pour la Koenigsegg, même avec une telle puissance, d'aller chercher le chrono record de 6'48 signé par une Radical SR8 en 2009, ou encore celui de la Porsche 918 Spyder en 6'57, le deuxième meilleur chrono absolu pour les véhicules homologués route.

Le meilleur temps sur la Nordschleife pour une Koenigsegg avait été signé en 2008 par Marc Basseng en 7'33 avec un modèle CCX.