Un nouveau rapport économique publié par Ferrari concernant ses résultats au cours des six premiers mois de l'année comprend quelques informations qui valent la peine d'être partagées. Par exemple, les véhicules hybrides représentent 43 % des livraisons totales de la marque au deuxième trimestre 2023, ce qui signifie que la part des voitures électrifiées a plus que doublé par rapport à la même période en 2022. Au deuxième trimestre de cette année, la gamme sans cesse croissante du cheval cabré comprenait neuf véhicules à moteur à combustion interne et quatre hybrides.

Les livraisons totales (ICE et hybrides combinés) au cours des six premiers mois de l'année ont augmenté de 4 % pour atteindre 6 959 unités, soit 253 voitures supplémentaires par rapport à la période janvier-juin 2022. Le grand rival Lamborghini a livré 5 341 véhicules au cours de la même période. Comme c'est le cas pour le Taureau, l'EMEA (Europe, Moyen-Orient et Afrique) a été la région la plus importante pour Ferrari, avec 3 172 voitures. Les Amériques viennent ensuite avec 1 831 unités, suivies de l'Asie-Pacifique (1 221 voitures) et de la Chine continentale, Hong Kong et Taïwan (735 voitures).

Essai Ferrari 296 GTB

Les ventes de Ferrari mentionnées au T2 2023 ont été stimulées par la 296 GTB, la Roma et la Portofino M. Au cours du même trimestre, le constructeur automobile italien a augmenté les livraisons des cabriolets 296 GTS et 812 Competizione A et a expédié les premiers SUV Purosangue à leurs propriétaires respectifs.

Le constructeur automobile basé à Maranello continuera à proposer un mélange de moteurs à combustion interne et d'hybrides dans les années à venir. La remplaçante de la 812 devrait conserver le V12, mais les rumeurs indiquent que la remplaçante de la LaFerrari ne le fera pas. Au lieu de cela, la prochaine Hypercar sera présentée en 2024 avec un moteur de taille réduite, soit un V8 ou même un V6. La Purosangue n'est pour l'instant équipée que d'un V12, mais nous savons que la plateforme sur laquelle elle repose supporte l'électrification, ce qui pourrait donner lieu à une version hybride rechargeable plus tard dans la décennie.

Quant à la première Ferrari électrique, elle sera dévoilée en format de production en 2025. Benedetto Vigna, PDG de la société, a promis qu'il s'agirait d'une voiture pleine d'émotion, capable d'offrir une "expérience de conduite unique".