Dans une récente interview, le PDG de McLaren, Michael Leiters, a mis en lumière la stratégie d'électrification du constructeur britannique, révélant que les supercars entièrement électriques sont encore à quelques années de distance. Ce n'est pas la première fois que nous entendons parler de l'approche conservatrice de la marque en matière de véhicules électriques et, selon Michael Leiters, le principal défi consiste à développer une technologie permettant d'alléger les batteries tout en garantissant une autonomie suffisante.

Une hypercar électrique pour 2030 ?

S'adressant aux représentants des médias à Dubaï, le PDG de McLaren a souligné l'importance primordiale du poids dans l'éthique de conception de l'entreprise. Il a affirmé que les voitures lourdes compromettent l'agilité et créent un sentiment de déconnexion pour les conducteurs, ce qui est contraire à l'essence de l'identité de la marque McLaren.

"Je ne m'attends pas à ce que cette technologie soit prête pour les vraies supercars avant la fin de la décennie" - Michael Leiters, PDG de McLaren

Galerie: Prototype McLaren Elva XP12W

En août, Michael Leiters a donné une autre interview dans laquelle il a tenu des propos très similaires, soulignant l'importance de limiter la pénalité de poids imposée par les batteries. Le patron de McLaren a également insisté sur le fait que les ingénieurs du constructeur britannique devaient créer des modèles plus puissants, plus performants et plus maniables que les modèles à moteur à combustion interne équivalents. Selon lui, cette entreprise ambitieuse pourrait déboucher sur la sortie d'une hypercar à moteur électrique "peut-être à la fin de la décennie".

McLaren vers le marché des SUV

Le PDG de McLaren a également fait allusion à l'incursion potentielle de McLaren sur le marché des SUV, reconnaissant ainsi l'évolution du paysage automobile. Toutefois, l'accent reste mis sur les modèles hybrides rechargeables, les moteurs à combustion interne continuant à perdre de leur pertinence. Mais avant même d'envisager un SUV, McLaren veut revenir "sur la voie de la rentabilité", comme l'a déclaré M. Leiters à Goodwood au début de l'année.

Lors de la réunion mondiale des concessionnaires de McLaren en avril, certains dirigeants de l'entreprise ont évoqué les futurs produits prévus par la marque. Le constructeur a dit aux participants de la conférence de "rester à l'écoute" pour une nouvelle classe de véhicules à quatre places et quatre portes en 2028. Il s'agit probablement du SUV que McLaren n'est pas encore prête à lancer.