Ce fut une petite surprise de voir Toyota lancer une Mirai de deuxième génération. Le véhicule à pile à hydrogène ne s'est jamais bien vendu, mais cela n'a pas empêché le constructeur japonais d'investir dans cette technologie.

Deux ans plus tard, cependant, Toyota a changé d'avis. La Mirai n'a pas rencontré le succès escompté et le constructeur a décidé de développer la technologie pour les véhicules commerciaux.

Un manque de stations de ravitaillement en hydrogène

Hiroki Nakajima, directeur de la technologie chez Toyota, a déclaré lors du Japan Mobility Show qu'il était "difficile de réaliser" des stations de ravitaillement en hydrogène, selon Autocar. Cela a limité les ventes de la Mirai, qui n'a pas eu de succès.

Pour illustrer les propos du directeur de la technologie de Toyota, il n'existe que 57 stations de ravitaillement en hydrogène aux États-Unis, toutes situées en Californie, Selon le centre de données sur les carburants alternatifs du ministère américain de l'énergie.

Galerie: 2021 Toyota Mirai (US-spec)

Hiroki Nakajima a déclaré à la publication que l'hydrogène convenait mieux aux voitures qui voyagent principalement entre deux endroits, comme les véhicules commerciaux. Leur utilisation souvent limitée et spécifique faciliterait la mise en place d'options de ravitaillement stables. Toyota et Isuzu ont annoncé au début du mois qu'ils développeraient ensemble des camions légers à pile à hydrogène. 

Toyota n'abandonnera pas l'hydrogène

La Mirai de première génération n'a jamais dépassé les 2 000 ventes, mais la deuxième génération a battu ce chiffre chaque année depuis 2021, l'année où les ventes du modèle ont été les plus élevées. Les ventes ont baissé en 2022 pour atteindre un peu plus de 2 000 unités, mais elles repartent à la hausse cette année. Toyota a vendu 2 604 berlines Mirai jusqu'en septembre 2023, soit une hausse de plus de 80% par rapport aux neuf premiers mois de 2022.

Tous les constructeurs automobiles ne sont pas encore prêts à abandonner les voitures à hydrogène. Honda a dévoilé au début du mois un crossover basé sur le CR-V et doté d'une pile à combustible. Il sera lancé aux États-Unis et au Japon l'année prochaine, mais il faut s'attendre à ce que le nombre limité de stations de ravitaillement en carburant limite sa disponibilité et ses ventes, tout comme la Mirai.

Toyota et d'autres constructeurs automobiles développent également des moteurs à combustion d'hydrogène. La semaine dernière, une entreprise a présenté un nouveau concept de moteur de course d'une puissance de 410 chevaux. Au Japan Mobility Show de cette année, Toyota a présenté un buggy à combustion d'hydrogène qu'elle a conçu en collaboration avec Honda, Suzuki et Kawasaki, et qui pourrait avoir un avenir dans les voitures particulières.