Il y a quelques jours, nous avons vu des photos d'une nouvelle Pagani, sans nom, ni spécifications, juste un arrière provoquant et rien de plus. Aujourd'hui, nous savons de quoi il s'agit : la Pagani Imola Roadster. Il s'agit tout simplement de la voiture à toit ouvert la plus puissante du constructeur. Sous sa forme se cache un V12 biturbo de 6 litres développant 850 ch et 1 100 Nm de couple.

Une véritable bête réservée non seulement à la piste, mais comme le coupé, l'Imola Roadster peut également circuler librement sur la route. Cependant, on n'en verra que très peu. Développée par le département Grandi Complicazioni, celui réservé aux voitures les plus spéciales de San Cesario sul Panaro, elle sera produite à seulement huit exemplaires. Son prix ? Mystère ! Mais si l'on considère que le coupé d'Imola a coûté 6 millions d'euros, le chèque à tirer sera encore plus important.

Point de rencontre

La première chose à signaler à propos de la Pagani Imola Roadster est qu'il ne s'agit pas d'une "simple" Imola sans toit. Lorenzo Kerkoc, directeur de Pagani Grandi Complicazioni, explique :

"Au départ, nous voulions créer un jumeau à toit ouvert de l'Imola Coupé, la voiture hommage au légendaire circuit automobile présentée en 2020. Puis nous avons emprunté une autre voie : nous avons combiné la technologie sophistiquée de la Huayra Roadster BC avec les principes de conception et d'aérodynamisme inhérents à la voiture de piste Huayra R. Le résultat a été une "Imola Roadster" beaucoup plus évoluée et complexe."

Il s'agit donc bien d'une Huayra qui, même si elle a officiellement pris sa retraite pour laisser place à l'Utopia, ne cesse de faire rêver. 

Pagani Imola Roadster

Pagani Imola Roadster

Les lignes évoluent par rapport à l'Imola Coupé, également en raison de la présence d'un moteur beaucoup plus puissant qui nécessite plus de refroidissement. D'où les prises d'air avant agrandies et la double sortie d'air chaud, une dans le passage de roue et une de chaque côté du pare-chocs. Il y a aussi la prise d'air au sommet, pour maximiser l'admission du monumental V12.

Refroidissement amélioré donc, et aérodynamique repensée pour que la Pagani Imola Roadster atteigne 600 kg de force portante à 280 km/h. Si cher à Horacio Pagani, comme sur toutes les voitures de l'ingénieur argentin, le principe léonardesque de l'Art et de la Science a été respecté: une voiture belle à regarder et terriblement efficace en tout point. 

Pagani Imola Roadster
Pagani Imola Roadster

La performance

Grâce à une aérodynamique revue et à des solutions mécaniques telles que quatre volets indépendants, une suspension à double triangulation en alliage d'aluminium, des ressorts hélicoïdaux et des amortisseurs à commande électronique, l'Imola Roadster parvient à tirer le meilleur parti du V12 biturbo développé par Mercedes-AMG.

Le 0-100 km/h n'a pas été dévoilé, mais on sait que le nouveau-né de Pagani atteint une vitesse de pointe de 350 km/h, en autolimitation. 

Pagani Imola Roadster

L'intérieur

En ce qui concerne l'intérieur, la Pagani Imola Roadster reprend le style typique des autres modèles : fibre de carbone visible, cuir, aluminium. Des matériaux raffinés pour transmettre l'élégance et la sportivité. L'infotainment est présent mais ne veut pas voler la vedette. 

Bien entendu, chacun des huit heureux élus qui repartiront avec la dernière Pagani pourra la personnaliser à sa guise. Au risque d'avoir une Imola Roadster qui ressemble à celle de son voisin.

Pagani Imola Roadster

Pagani Imola Roadster, l'intérieur

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?
Commentez!