Si les moteurs pouvaient parler, nous aimerions entendre l'histoire que raconterait ce quatre cylindres 2,0 litres turbocompressé BMW N26. Ce moteur est la star du dernier démontage de la chaîne YouTube I Do Cars.

D'emblée, le moteur semble mal en point en raison d'un gros trou dans le cache-soupape. Eric, l'animateur de la chaîne explique que cela s'est produit pendant le transport, et non à cause d'une défaillance imprévue. La voiture a également été livrée avec le turbo à peine fixé et un tas de boulons desserrés. Ce n'est pas ce qu'on pourrait appeler un bon départ. Les marques sur le bloc suggèrent que ce moteur est passé d'une voiture à une autre avant d'arriver chez Eric sous la forme d'un noyau à démonter.

Une première indication de ce qui ne va pas avec ce moteur BMW est que l'une des languettes thermiques a fondu. Ces languettes fondent à une température spécifique, ce qui constitue un indicateur visuel rapide de la surchauffe du groupe motopropulseur. Le démontage du moteur révèle quelques détails étranges. Par exemple, certaines fixations ne correspondent pas, ce qui n'est pas normal en sortie d'usine. Par exemple, la date de fabrication du guide de chaîne de distribution en plastique indique 2022, ce qui signifie que quelqu'un a dû travailler sur ce moulin, puisque le moteur a cessé d'être produit en 2016.

Un moteur qui va finir en pièces détachées 

La vidéo nous donne un aperçu fascinant du système de levée variable des soupapes Valvetronic de BMW. Il s'agit essentiellement d'un arbre à cames superposé à un autre arbre à cames, avec un arbre à engrenages entre les deux. Eric ne démonte pas les composants parce que son travail principal consiste à vendre des pièces de moteur et que cette pièce a plus de valeur dans son ensemble. Sa délicatesse à l'égard de cette pièce s'avère toutefois vaine. Le démontage de la culasse révèle de sérieux problèmes. Il y a des sections brûlées entre chaque cylindre et des marques similaires sur les bords supérieurs de chaque alésage. Il s'agit d'un cas évident de surchauffe du moteur. Selon Eric, la réparation du bloc coûterait plus cher que la valeur de la pièce, et le métal part donc à la casse.

Bizarrement, il y a des morceaux de plastique dans le carter d'huile, sans que l'on sache pourquoi. Eric émet l'hypothèse qu'ils pourraient provenir d'une réparation antérieure. Il examine ensuite la culasse de plus près. Il y a plusieurs fissures fines entre les chambres de combustion et les soupapes, ce qui signifie que la plus grande partie de cette pièce est également en mauvais état.

L'histoire de ce moteur reste cependant un mystère, car nous ne savons pas d'où il vient. Faites-nous savoir en ce que vous pensez qu'il s'est passé avec ce pauvre moteur !

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?
Commentez!