Le programme d'essais de la Valkyrie AMR Pro, développée par Aston Martin, a débuté ce mois-ci. C'est à partir de cette machine que la nouvelle LMH, qui sera engagée par l'équipe Heart of Racing à partir de l'année prochaine, sera mise au point.

Adam Carter, responsable du programme d'Endurance d'Aston Martin, a décrit les essais à Silverstone comme un "test de systèmes préliminaires" avant que la LMH définitive ne commence à être testée plus tard dans l'année.

Il a expliqué qu'il y avait "un travail logiciel fondamental que nous pouvions faire" avec l'AMR Pro. Le test s'est déroulé, selon Carter, par "une journée extrêmement froide à Silverstone" et le pilotage a été assuré par "un membre de confiance de la famille Aston Martin Racing". D'autres essais sont prévus avec l'AMR Pro avant que la LMH ne soit opérationnelle.

"Il s'agira d'essais approfondis, car la plateforme existe déjà, et nous pouvons donc nous atteler à la tâche avec des objectifs très précis. Nous avons des objectifs très clairs quant à l'objet de ces essais."

Aston Martin Valkyrie AMR Pro

Carter a précisé que la Valkyrie LMH 2025, annoncée en octobre dernier, restait "au programme". La LMH entrera en piste comme prévu vers la fin du deuxième trimestre de cette année.

L'AMR Pro a été développée à partir du projet original Valkyrie LMH dévoilé à la veille des 24 Heures du Mans 2019, puis gelé au début de l'année suivante. Il s'agit d'une version à empattement long et non hybride de la voiture de route Valkyrie qui a été conçue par Adrian Newey.

La voiture originale qui devait commencer à courir en WEC à partir de 2021 a été construite selon des règles formulées pour permettre aux constructeurs d'entrer dans la classe Hypercar. Mais la nouvelle itération de la Valkyrie est développée selon les règles de la catégorie des prototypes.

"L'AMR Pro est essentiellement un prototype Le Mans que quelqu'un peut acheter et utiliser comme voiture de piste : c'est une voiture de 1000 ch, 1000 kg avec des performances LMP1", a déclaré Carter lors du lancement du programme LMH 2025. "Baser la LMH sur l'AMR Pro offre un certain nombre d'opportunités et permet de faire moins de compromis", a-t-il expliqué.

La Valkyrie LMH 2025 ne sera pas non plus hybride et sera donc uniquement propulsée par le V12 atmosphérique développé par Cosworth pour la voiture de route.