Si tout se passe comme prévu, nous verrons bientôt la version moderne de la Renault 4. Un classique emblématique qui a marqué l'histoire de Renault et qui, comme la Renault 5 et la Twingo originale, reprendra vie sous la forme d'une voiture électrique. Mais d'abord, nous voulons vous montrer la folle préparation de Damd.

Le nom de cette entreprise japonaise vous rappelle peut-être quelque chose ? Pas étonnant : ce sont eux qui ont transformé le Suzuki Jimny, le SUV le moins cher du marché espagnol, en 4x4 aux mille visages.

Renault 4 modern classic de Dame

Ce n'est pas la première transformation

Comme nous le disions, les membres de Damd ont transformé de nombreuses voitures. En plus du kit carrosserie pour rendre le Suzuki Jimny similaire à un Mercedes Classe G de première génération, nous avons vu le petit Daihatsu Taft rappelant les lignes du Land Rover Defender. C'est désormais au tour de la Renault 4.

Dans ce cas, cependant, le résultat de l'expérience n'est pas une voiture de sport, mais une belle Renault classique, construite sur la base d'une Suzuki Alto Lapin ou, en d'autres termes, un modeste kei-car japonais, avec seulement 64 ch et un coût d'environ 8 300 euros au taux de change actuel.

Renault 4 modern classic de Dame

Combien ça coûte ?

Sur cette base, et en ajoutant un kit carrosserie coûtant environ 2 400 euros au taux de change actuel (taxes comprises), Damd a créé une Renault 4 unique en son genre qui coûte au total un peu plus de 10 000 euros.

Comme d'habitude chez le constructeur, le kit comprend une calandre, un carénage avant avec kit d'éclairage, un garde-boue avant, un carénage de capot/pare-chocs avant, un carénage arrière avec kit de feux arrière, un pare-chocs arrière et un kit de porte.

A ce stade, il faut dire qu'il existe un deuxième kit, avec des rétroviseurs ronds entre autres différences, et que les pneus montés sont des Bridgestone en taille 155/65/13, sur jantes Michelotti Dean (par Crimson Inc.).

Galerie: Renault 4 (1961-1992)