Mercedes s'est montrée trop optimiste quant à la popularité croissante des véhicules électrifiés, affirmant que les hybrides et les VE représenteraient 50 % de ses ventes d'ici à 2025. Toutefois, il est peu probable que cela se produise puisque le nouvel objectif pour 2024 est d'atteindre seulement 21 % des livraisons totales. Face à cette dure réalité, la marque de luxe allemande ne supprimera pas sa voiture à essence la moins chère cette année.

La Classe A devait tirer sa révérence en 2024, mais son cycle de vie a été prolongé jusqu'en 2026, selon Autocar. Non vendue aux Etats-Unis, la voiture compacte à hayon est en fait le point d'entrée dans la gamme Mercedes, démarrant à 37 401 euros sur son marché domestique, l'Allemagne. Le mois dernier, le PDG Ola Kallenius a admis que la parité de prix entre les voitures à moteur à combustion et les modèles purement électriques n'était pas encore atteinte "avant de nombreuses années". Il a ajouté que les clients pouvaient s'en rendre compte en observant l'écart de prix entre une voiture à moteur à combustion interne et un véhicule électrique.

Mercedes-Benz Classe A (2023)

Mercedes travaille sur une nouvelle famille de voitures compactes, qui seront elles aussi dotées de moteurs à combustion. Les CLA, CLA Shooting Brake, GLA et GLB seront toutes remplacées par une nouvelle plateforme MMA qui pourra accueillir des moteurs à essence ainsi que des groupes motopropulseurs entièrement électriques. Le constructeur n'a pas précisé si la Classe A à hayon, la Classe A berline et la Classe B monospace seront renouvelées. Nous savons qu'un SUV "Little G" est prévu sur cette nouvelle architecture.

Mercedes pense que les véhicules hybrides rechargeables et les véhicules électriques représenteront jusqu'à 50 % du total des livraisons d'ici à 2030. Il s'agit d'un changement important par rapport à une projection faite il y a quelques années, lorsque la société a déclaré qu'elle serait complètement électrique sur certains marchés d'ici la fin de la décennie. Sur la base des nouveaux objectifs, nous pouvons déduire que l'entreprise a l'intention de continuer à fabriquer des voitures à moteur à essence dans les années 2030, en réponse à une adoption plus faible que prévu des VE.

Dans un document préparé à l'intention des investisseurs, le constructeur automobile basé à Stuttgart indique qu'il "prend les mesures nécessaires pour passer au tout électrique", mais reconnaît que "les clients et les conditions du marché détermineront le rythme de la transformation". En d'autres termes, si vous souhaitez acheter en 2031 une voiture à essence arborant la célèbre étoile à trois branches, Mercedes se fera un plaisir de vous satisfaire.

Il semblerait que l'interdiction de vente imposée par l'Union européenne aux voitures neuves dont les émissions se situent en 2035 pourrait ne pas entrer en vigueur. Lutz Meschke, directeur financier de Porsche, a récemment déclaré qu'il y avait "beaucoup de discussions en ce moment sur la fin du moteur à combustion. Je pense que cela pourrait être retardé". Si cela se produit, ce qui ne serait pas choquant, l'âge du moteur à combustion interne sera prolongé.

À voir sur Motorsport.tv