Le Tesla Cybertruck a été l'un des lancements les plus importants de l'année dernière pour le monde automobile américain, non seulement en termes de style, mais aussi en termes de signification : il s'agit de l'arrivée de la première marque de voiture électrique au monde dans le segment des pick-up. Cet événement n'a pas eu d'impact mondial, car ce type de véhicule n'est pas populaire en dehors de l'Amérique du Nord. Bien que d'autres marchés comme la Thaïlande, l'Afrique du Sud, l'Amérique du Sud ou l'Australie soient friands de pick-up, il s'agit de modèles plus petits que le Cybertruck.

Les premières unités du Tesla Cybertruck ont été livrées en décembre 2023. Comment se déroulent les ventes jusqu'à présent ?

Tout d'abord, il est important d'ajouter qu'après trois mois depuis l'ouverture des ventes, il est encore trop tôt pour tirer des conclusions sur les performances commerciales d'une voiture. Chaque modèle est différent et chaque marché a sa propre dynamique. La disponibilité des produits joue également un rôle. Malgré cela, on peut déjà observer des tendances qui peuvent anticiper les mois à venir.

2 800 unités en trois mois

Selon les données de JATO Dynamics, le Tesla Cybertruck s'est vendu à 2 803 exemplaires aux États-Unis entre janvier et mars de cette année. Parmi celles-ci, 869 ont été vendues en janvier, 925 en février et 1 009 en mars. La tendance est donc à la hausse, mais elle est très lente, ce qui laisse plus de questions que de réponses sur le succès de ce drôle de pick-up.

À titre de comparaison, au cours de la même période, Tesla a vendu 140 200 voitures entre la Model 3, la Model Y, la Model S, la Model X et le Cybertruck. Cela signifie que le pick-up critiqué n'a représenté que 2% du nombre total de Tesla vendues aux États-Unis. C'est très peu si l'on considère toute la couverture médiatique dont il a fait l'objet depuis son introduction. Le niveau des ventes du Tesla Cybertruck est également faible si l'on tient compte du fait qu'il s'agit du segment des grands pick-up, qui est très populaire aux États-Unis.

Motor1 Numbers : ventes du Tesla Cybertruck

Ventes des différents modèles Tesla, 1er trimestre 2024

Le problème, bien qu'il soit trop tôt pour le considérer comme tel, est la motorisation. Les voitures électriques en général ne plaisent pas à la majorité des consommateurs américains. Ils les trouvent tout simplement très chères et difficiles à recharger. À cet égard, JATO a réalisé une étude sur les raisons pour lesquelles les Américains veulent continuer à rouler à l'essence.

Entre janvier et mars de cette année, 595 400 pick-up ont été vendus aux États-Unis. Près de 540 000 d'entre eux étaient équipés de moteurs à essence ou mild-hybrid et 41 500 de moteurs hybrides. Les pick-up électriques représentaient 14 200 unités, soit 2,3% du total du segment. Un exemple clair du goût des consommateurs pour ce type de voiture.

Motor1 Numbers : ventes du Tesla Cybertruck

Ventes de pick-up aux Etats-Unis par motorisation, 1er trimestre 2024

Deuxième meilleure vente

Malgré le peu d'intérêt du public pour les pick-up électriques, le Tesla Cybertruck est déjà le deuxième best-seller du mois de mars. Le premier reste le Ford F-150 Lightning avec 7 335 unités au cours du premier trimestre, soit 8,7% du total des ventes parmi toutes les motorisations disponibles pour ce modèle. La troisième meilleure vente est le Rivian R1T avec 2 737 unités.

Motor1 Numbers : ventes du Tesla Cybertruck

Ventes de Pick-Up électriques aux Etats-Unis, 1er trimestre 2024

Pour être honnête, les voitures électriques ont du mal à s'imposer aux États-Unis. Ajoutez à cela le fait que le segment des pick-up est historiquement très axé sur l'essence, et vous obtenez des résultats comme ceux-ci. Le Cybertruck peut-il aller à l'encontre de cette tendance et faire du pick-up électrique un véhicule à la mode, comme l'ont fait les Model 3 et Y dans leurs segments respectifs ? Nous devons encore patienter.

L'auteur de l'article, Felipe Munoz, est spécialiste de l'industrie automobile chez  JATO Dynamics.