Dans les années 1950, Maserati et Ferrari se disputent la suprématie dans la catégorie Sport, celle dédiée aux voitures dotées d'un moteur d'une cylindrée inférieure ou égale à 2 litres. Une confrontation acharnée qui, entre 1954 et 1955, est remportée par la Maserati A6 GCS.

Pour contrer ses rivaux, Maranello décide de développer une héritière de la 500 Mondial, la 500 Testarossa.

La "Testarossa" à quatre cylindres

Enzo Ferrari demande d'abord à Vittorio Jano de transformer radicalement la voiture de course, en actualisant le design de la Mondial à tous les égards. Il commence par le moteur à quatre cylindres en ligne conçu par Aurelio Lampredi, qui est revu dans de nombreux détails, y compris esthétiques.

Prototype Ferrari 500 Testarossa (1956)

Prototype Ferrari 500 Testarossa (1956)

En effet, les têtes du nouveau moteur sont peintes en rouge, inspirant ainsi le nom de la voiture. Le quatre cylindres délivre 180 ch à 7 000 tr/min, une vitesse maximale de 245 km/h et un poids total de 680 kg.

Scaglietti collabore également au projet et travaille sur une carrosserie plus profilée et encore plus aérodynamique.

De l'atelier à la piste

Le prototype de la Ferrari que vous voyez sur les photos a été le premier pas vers la voiture réelle qui a participé au Championnat du monde des voitures de sport entre 1956 et 1957. La Ferrari y est confiée à diverses équipes privées et, aux côtés des 750 et 850 Monza déjà existantes et de la 290 MM, le Cheval Cabré parvient à remporter le championnat italien grâce aux pilotes Franco Cortese et Gino Munaron.

Prototype Ferrari 500 Testarossa (1956)

Prototype Ferrari 500 Testarossa (1956)

Ce dernier a également réussi à terminer huitième au classement général (premier de sa classe) lors des Mille Miglia 1957.

Au total, seuls 19 exemplaires de la 500 Testarossa ont été produits. Les rares exemplaires qui subsistent ont une valeur inestimable pour de nombreux collectionneurs du monde entier.

Galerie: Prototype Ferrari 500 Testarossa (1956)