BMW ne manque pas d'assurance en parlant de la nouvelle série 1, la série F70 qui vient d'être présentée et qui sera commercialisée début octobre 2024. Certes, cette Série 1 est tout à fait nouvelle. Mais elle ressemble aussi beaucoup à l'ancien modèle F40 de 2019. Où sont donc les différences, où sont les points communs ? Il est temps de faire une première comparaison !

L'extérieur

Regardons d'abord l'extérieur. Bien sûr, la Série 1 reste une cinq portes, pour tous les autres souhaits, c'est le programme de la Série 2 qui s'en charge. Les dimensions n'ont été que légèrement modifiées par rapport au modèle précédent. La longueur extérieure de la nouvelle BMW Série 1 augmente de 42 millimètres pour atteindre 4 361 millimètres, son empattement est de 2 670 millimètres. La largeur du véhicule est de 1.800 millimètres, la hauteur augmente de 25 millimètres pour atteindre 1.459 millimètre.

Galerie: BMW Série 1 (2024) vs. BMW Série 1 (2019)

Les quatre centimètres supplémentaires en longueur sont probablement dus à l'avant plus proéminent de la F70. On remarque en particulier le nez plus plat que celui de la F40. Au-dessus, au centre, près du logo, trône ce que nous avons baptisé le « pli de la Neue Klasse ». Les feux de jour rappellent également la Neue Klasse.

Dans l'ensemble, la nouvelle Série 1 est beaucoup moins imposante et plus élégante que sa devancière. Les moqueurs pourraient dire : ce n'est pas difficile en soi. Les phares désormais plus étroits sont clairement reconnaissables. La technologie LED est de série, les phares adaptatifs à LED avec feux de route matriciels antiéblouissants, feux de virage et accents bleus sont disponibles en option.

BMW Série 1 (2019)

BMW Série 1 (2019)

BMW Série 1 (2024)

BMW Série 1 (2024)

La vue latérale de la nouvelle BMW Série 1 est celle qui rappelle le plus l'ancien modèle. La différence marquante sur la F70 est l'élément graphique avec le chiffre 1 dans le coude Hofmeister sur le montant C. Ce détail est connu de la nouvelle Série 5. Ce qui n'a pas changé, ce sont les poignées de porte (pas de poignées de porte rabattables comme sur la Série 5) et la pliure de la tôle située en dessous, le long du côté.

BMW Série 1 (2019)

BMW Série 1 (2019)

BMW Série 1 (2024)

BMW Série 1 (2024)

Les feux arrière en deux parties dépassent largement sur les parties latérales. En ce qui concerne la nouvelle partie arrière de la Série 1, je ne ferai que la remarque personnelle suivante : on a l'impression d'avoir déjà vu quelque chose de ce genre ailleurs. En comparaison directe, la nouvelle partie arrière ressemble plutôt à une évolution. Toujours est-il que l'on ne voit plus le métal nervuré du système d'échappement de manière aussi inesthétique que jusqu'à présent. Ce qui est nouveau, c'est la désignation du modèle avec un grand premier chiffre, à moins que l'on ne décommande ce dernier.

BMW Série 1 (2019)

BMW Série 1 (2019)

BMW Série 1 (2024)

BMW Série 1 (2024)

L'ntérieur

Comme jusqu'à présent dans la Série 1, l'espace est correct, mais pas exceptionnel. En rabattant le dossier de la banquette arrière, le volume du coffre peut passer de 380 litres à 1 200 litres (BMW 120, BMW 120d : 300 à 1 135 litres). Il n'y a ici aucune différence avec l'ancien modèle.

Le cockpit, comme d'autres détails, rappelle l'actuelle Série 5. Comme dans de nombreux autres modèles BMW, le « Curved Display » est désormais utilisé dans la Série 1. Le réseau d'affichage entièrement numérique se compose de deux écrans de 10,25 pouces et 10,7 pouces de diagonale.

BMW Série 1 (2019)

BMW Série 1 (2019)

BMW Série 1 (2024)

BMW Série 1 (2024)

La numérisation systématique permet de réduire considérablement le nombre de boutons et de commandes dans le cockpit. Dans la nouvelle BMW Série 1, même la climatisation est commandée numériquement. Cela signifie : très peu de véritables touches, de plus, comme dans la X1, il n'y a pas de bouton rotatif/poussoir.

Moteurs/boîte de vitesses

Tout comme le moteur de la BMW M135 xDrive, tous les autres moteurs disponibles pour la nouvelle BMW Série 1 sont issus de la dernière génération modulaire du groupe. Le trois cylindres essence de la nouvelle BMW 120 et le quatre cylindres diesel de la nouvelle BMW 120d sont associés à la technologie mild-hybrid 48 volts.

Toutes les unités d'entraînement transmettent leur puissance de série à une boîte de vitesses Steptronic à sept rapports avec double embrayage. Cela signifie qu'il n'y a désormais plus de boîte manuelle dans la Série 1. Pour les moteurs à essence, la lettre i est supprimée afin de clarifier la situation par rapport aux modèles électriques tels que i4 et autres. À propos : la Série 1 n'existe pas en version purement électrique ou hybride plug-in.

Peu après le lancement sur le marché (5 octobre 2024), deux autres moteurs à essence viendront compléter la gamme F70 à partir de la production 11/24 : un 116 comme moteur d'entrée de gamme avec éventuellement 122 ch et le 123 xDrive avec transmission intégrale et probablement 204 ch. Néanmoins, l'offre a été quelque peu amoindrie par rapport à son prédécesseur. Regardons les moteurs de la F40 et de la F70 en un coup d'œil.

Moteurs BMW Série 1 (F40) Moteurs BMW Série 1 (F70)
116i (80 kW / 109 ch), R3, 1.499 ccm, 6MT ou 7DKG 116, probablement R3, autres détails encore inconnus
118i (100 kW / 136 ch), R3, 1.499 ccm, 6MT ou 7DKG  
120i (131 kW / 178 ch), R4, 1.998 ccm, 7DKG 120 (115 kW / 156 ch), R3, 1.499 ccm, 7DKG
128ti (195 kW /265 ch), R4, 1.998 ccm, 8AT 123 xDrive, détails encore inconnus
M135i xDrive (225 kW /306 ch), R4, 1.998 ccm, 8AT M135 xDrive (221 kW / 300 ch), R4, 1.998 ccm, 7DKG
116d (85 kW / 116 ch), R3, 1.496 ccm, 6MT ou 7DKG  
118d (110 kW / 150 ch), R4, 1.995 ccm, 6MT ou 8AT 118d, (110 kW /150 ch), R4, 1.995 ccm, 7DKG
120d (140 kW /190 ch), R4, 1.995 ccm, 8AT 120d, (120 kW /163 ch), R4, 1.995 ccm, 7DKG
120d xDrive, (140 kW /190 ch), R4, 1.995 ccm, 8AT