L'arrivée d'une nouvelle Bugatti n'est pas chose courante. Bien sûr, il y a eu une multitude d'éditions spéciales, mais elles étaient toutes basées sur les mêmes voitures, la Veyron et la Chiron. La première est sortie en 2005 et la seconde en 2016, il est donc grand temps d'avoir une voiture vraiment nouvelle. La marque de prestige basée à Molsheim parle de cette voiture depuis un certain temps, et tout sera enfin révélé aujourd'hui.

Il est presque incroyable qu'à l'ère du downsizing, Bugatti ose mettre un moteur V16 dans une voiture de série. Bien entendu, nous sommes tout à fait d'accord avec cette idée. Le remplaçant du W16 renoncera à ses quatre turbocompresseurs en optant pour l'aspiration naturelle. En attendant la première mondiale, une vidéo teaser mettant en scène le patron Mate Rimac révèle d'autres secrets croustillants.

Nous apprenons ainsi que la nouvelle Bugatti sera dotée d'un groupe motopropulseur hybride basé sur le monstrueux moteur à seize cylindres. Après avoir supprimé les turbos, les ingénieurs ont trouvé une solution pour remplacer le surcroît de puissance dévoilé par l'induction forcée dans les deux modèles précédents. Et même trois, puisque l'EB110, lancée avant l'ère Volkswagen, était elle aussi équipée d'un quadruple turbo. L'hypercar "française", dont le nom n'a pas été dévoilé, utilisera le savoir-faire de Rimac en intégrant pas moins de trois moteurs électriques.

Un moteur électrique sera situé à l'arrière et les deux autres seront installés sur l'essieu avant. La future Bugatti s'appuiera sur une batterie centrale d'une capacité de 25 kWh pour alimenter les moteurs et même offrir une autonomie électrique non précisée. Cette voiture de sport basse aurait pu être radicalement différente si l'on considère que le projet initial de Volkswagen était de remplacer indirectement la Chiron par un SUV électrique.

Mate Rimac a profité de son pouvoir de décision nouvellement acquis pour convaincre les dirigeants de VW de construire une hypercar. La prochaine Bugatti s'inscrira dans le segment très fermé des voitures à moteur V16, au même titre que la Cizeta-Moroder V16T du début des années 1990. La première voiture de ce type a été la Cadillac V-16 lancée en 1930, un an avant l'obscure Marmon Sixteen.

Rimac travaillait sur la V-16 depuis environ deux ans avant la fusion inattendue avec Bugatti. La nouvelle société Bugatti Rimac, fondée en novembre 2021, est détenue par le groupe Rimac (55 %) et Porsche (45 %). Mate Rimac détient 35 % des parts du groupe Rimac, suivi de Porsche avec 22 % et de Hyundai avec 11 %.

Le livestream devrait commencer à 16 heures ET / 13 heures PST / 10 heures CEST / 20 heures GMT.