Il y a un nouveau crossover dans et pour la ville. Il s'agit du Hyundai Inster et les plus observateurs auront probablement une impression de déjà-vu. Mais où cela ? En Corée, sous le nom de Casper et avec des dimensions réduites. L'Inster élargit maintenant ses frontières en se tournant vers l'Europe, son marché cible, où il débarquera uniquement propulsé par des groupes motopropulseurs électriques.

Avec ses 3,82 mètres de long, il présente un design résolument personnel et, malgré sa taille, un intérieur spacieux et technologique. Il arrivera en France au cours de l'été et ses prix restent à définir.

Hyundai Inster, l'extérieur

Commençons par les dimensions : comme nous l'avons dit, le Hyundai Inster mesure 3,82 mètres de long, 1,61 mètre de large, 1,57 mètre de haut et son empattement est de 2,58 mètres, soit presque aussi long qu'un modèle du segment supérieur. Tout cela au profit de l'habitabilité, mais nous y reviendrons plus tard. 

Hyundai Inster (2024)

Hyundai Inster, l'avant

Hyundai Inster (2024)

Hyundai Inster, l'arrière

Les formes et les proportions sont celles du Casper, mais il y a des différences. Tout d'abord, les feux supérieurs pixelisés, repris de la gamme Ioniq, tandis qu'en dessous subsistent les blocs optiques circulaires, qui donnent beaucoup de personnalité au petit crossover coréen. En le regardant de profil, on remarque des proportions similaires à celles de la Suzuki Ignis, mais il ne s'agit bien sûr pas d'un simple copier/coller. Comme sur la petite japonaise, en effet, l'Inster a un design général qui suit la fonction d'optimisation de l'espace intérieur, entre l'habitacle et le coffre. L'arrière est traversé par un bandeau lumineux à LED à l'effet kaléidoscopique.

Hyundai Inster, l'intérieur

3,82 mètres de long suffisent-ils pour accueillir quatre adultes et quelques bagages ? La réponse est oui, à condition de bien organiser l'intérieur. C'est aussi le cas du Hyundai Inster qui revendique un volume de coffre minimum de 238 litres, qui peut atteindre 351 litres en avançant la banquette. Des chiffres compacts qui n'impliquent pas de grands sacrifices pour les passagers arrière, à condition qu'ils n'aient pas la taille d'un basketteur. Si l'on rabat ensuite les dossiers, on obtient 1 059 litres, avec un plancher de chargement bien plat.

Hyundai Inster (2024)

Hyundai Inster, le coffre

Hyundai Inster (2024)

Hyundai Inster, les sièges arrière

L'organisation de l'espace et du mobilier est remarquable et l'on peut également compter sur des éléments qui s'accrochent au dossier des sièges avant, afin de disposer de petites tables pour poser des tablettes ou d'autres objets. Les plastiques sont tous rigides, pour maintenir le prix bas, et la qualité générale est en tout cas bonne. Si l'on regarde l'équipement, cependant, la note globale augmente : instrumentation numérique sur un écran de 10,25 pouces et la même diagonale pour l'écran du système d'info-divertissement, compatible avec Android Auto et Apple CarPlay, uniquement via un câble. 

La partie inférieure du tableau de bord abrite diverses commandes physiques pour la climatisation et le rappel des menus principaux de l'info-divertissement, ainsi que celles pour le chauffage des sièges et l'activation de la caméra de stationnement. Un équipement décidément riche, qui comprend également un chargeur sans fil pour le smartphone et diverses prises de recharge, 12 volts et USB type C.

Hyundai Inster (2024)

Hyundai Inster, l'intérieur

Nous avons apprécié le volant, pas trop grand et avec non pas le logo de Hyundai au centre mais quatre LED lumineuses, tandis que sur les branches sont intégrés des boutons et des sélecteurs pour gérer les différents écrans de l'instrumentation numérique et des systèmes d'aide à la conduite.

Hyundai Inster, moteurs et technologie

Basé sur la plateforme allongée et modifiée du Casper, le Hyundai Inster se passe entièrement du moteur 1,0 litre turbocompressé de son frère coréen. Deux motorisations sont disponibles: 97 ch, 147 Nm de couple et 42 kWh de batteries pour l'entrée de gamme, 115 ch, 147 Nm et 49 kWh pour la plus puissante, dont l'autonomie annoncée devrait avoisiner les 350 km

Le chargeur embarqué est de 11 kW et en courant continu la puissance maximale acceptée est de 85 kW, pour passer de 10 à 80% de la capacité de la batterie en 30 minutes environ. Le Hyundai Inster intègre également le protocole V2L (vehicle to load) : grâce à un adaptateur spécial, les batteries peuvent être utilisées pour charger des appareils externes.

Hyundai Inster (2024)

Hyundai Inster, vue latérale

La nature de petit crossover n'empêche pas la présence de nombreuses technologies d'aide à la conduite, parmi lesquelles le régulateur de vitesse adaptatif, le freinage d'urgence automatique, également à l'arrière, les systèmes de maintien de la trajectoire, la collision dans l'angle mort, les caméras et capteurs extérieurs et bien d'autres choses encore.

Hyundai Inster, prix 

Nous ne connaissons pas encore en détail la liste des prix du Hyundai Inster, mais nous savons que l'objectif de la société est de rester sous la barre des 25 000 euros pour la version de base, celle avec des batteries de 42 kWh, et d'augmenter ensuite avec les versions plus riches.

Hyundai Inster, les concurrents

Le segment A, celui des petites voitures, a été de plus en plus délaissé par les différents constructeurs, mais avec l'électrique, il devient un terrain de nouvelles conquêtes et différents modèles apparaissent. Nous pouvons citer la Citroën C3, longue de 4,01 mètres et également disponible avec des moteurs thermiques, et la Fiat Grande Panda, apparentée à la voiture française et qui devrait faire ses débuts officiels le 11 juillet.

Fiat Grande Panda (2024)

Fiat Grande Panda (2024)

Dacia Spring (2024)

Dacia Spring (2024)

Il y a aussi la Dacia Spring, renouvelée avec la nouvelle génération, et la Renault 5, qui renonce au look de crossover, longue de 3,92 mètres et dont le prix est inférieur à 25 000 euros pour la version de base (qui arrivera en 2025).

Galerie: Hyundai Inster (2024)