Une premier design proposait un look tout droit sorti de l'espace pour la remplaçante de la Bugatti Veyron.

Cette première vision de la Chiron fut l'œuvre de Sasha Selipanov, qui avait proposé ce premier design au groupe Volkswagen lors de la phase d'étude de la dernière-née des usines Bugatti. Des travaux qui avaient remporté l'adhésion des dirigeants de la marque de Molsheim, et du groupe allemand, qui invitèrent Selipanov à collaborer à plein temps sur le design de la Chiron.

Au final, la face avant spectaculaire imaginée par Selipanov n'a pas été conservée, au profit d'un look se rapprochant de la Veyron avec cette fois deux rangées de quadruples optiques caractéristiques. Mais les flancs et l'arrière de la nouvelle Bugatti ont été largement inspirés des travaux du designer.

VW et Bugatti ont dû faire quelques concessions face à l'imagination débridée des stylistes, s'attachant notamment à garantir une bonne circulation des masses d'air de refroidissement entre les écopes latérales et l'arrière du véhicule.

A lire aussi : La Bugatti Chiron plus rapide que les LMP1 sur le circuit de la Sarthe

À noter également que Bugatti avait un temps imaginé doter la Chiron de caméras intérieures en guise de rétroviseurs. Un choix dicté par la volonté d'alléger au maximum l'ensemble (les caméras sont plus légères que les rétroviseurs), mais également d'offrir le minimum de résistance à l'air possible afin de garantir une meilleure vitesse de pointe.

Au final, cette option n'a (pour l'instant) pas été retenue, en raison d'une législation encore stricte à ce sujet, mais les caméras de contrôle pourraient faire leur apparition sur la Chiron dans les années à venir.

Source : cnet.com

La Bugatti Chiron était supposée ressembler à cela